Le groupe d’électronique français Thales a annoncé avoir engagé des négociations exclusives avec RUAG International pour acquérir sa branche Simulation & Entraînement dans l’optique de renforcer ses liens avec l’armée suisse, étendre son empreinte industrielle sur le segment terrestre du marché de la simulation et de l’entraînement, et renforcer sa présence en Europe et aux EAU.

En combinant ses activités Entraînement & Simulation (Thales T&S) et celles de RUAG International, ferait de Thales l’un des principaux acteurs européens de ce segment.

Thales T&S (Entraînement & Simulation) fournit des capacités de formation aux forces armées et aux opérateurs d’hélicoptères civils et gouvernementaux partout dans le monde avec plusieurs sites industriels en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Australie, mais aussi au sein de joints ventures et de centres d’entraînement implantés aux États-Unis, au Moyen-Orient et en Europe.

L’activité Simulation & Entraînement de RUAG International (RUAG S&T) développe des technologies d’entraînement sophistiquées destinées aux forces terrestres et bénéficie d’une forte réputation et de contrats à long terme, dont plusieurs en cours avec ARMASUISSE et d’autres clients majeurs avec une implantation en Suisse, en France, en Allemagne et aux EAU. Cette activité qui emploie plus de 500 personnes dans ces quatre pays, devrait générer en 2021 un chiffre d’affaires de 100 millions de francs suisses, soit 86 millions d’euros.

« Ce marché extrêmement porteur est en pleine digitalisation. L’usage croissant de la simulation, depuis la définition de concept jusqu’aux opérations, augmente l’efficacité et permet de relever les enjeux en termes de coût et d’environnement, liés à l’entraînement en conditions réelles. Avec ce projet, Thales renforce la digitalisation de son activité Entraînement & Simulation et sa présence européenne pour aider les clients à atteindre leurs objectifs ambitieux, face à un monde de plus en plus complexe. » commente Yannick Assouad, Directrice générale adjointe Avionique de Thales.

Après une première expérience dans le cadre du programme développé conjointement pour CERBERE, le programme structurant d’entraînement de l’armée de terre française, le rapprochement des deux activités permettrait d’accélérer le déploiement de la prochaine génération de solutions hybrides.

La transaction devrait être finalisée courant 2022, à l’issue de la procédure d’autorisation réglementaire.

Separateur fin article

visuel : Thales

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *