Mardi 16 novembre 2021, le lanceur européen Vega a placé sur orbite héliosynchrone les trois satellites CERES (CapacitÉ de Renseignement Électromagnétique Spatiale) des forces armées françaises.

Ce lancement réalisé depuis Kourou, dans le département de la Guyane, était le 20ème lancement de la petite fusée Vega d’Arianespace, le cinquième de 2021 depuis le Centre Spatial Guyanais et le troisième de l’année pour Vega.

Dérivé des systèmes ESSAIM et ELISA, les trois satellites d’observation de la Terre à usage de défense et de sécurité CERES du ministère des armées volent en formation sur une orbite terrestre basse et capables de collecter quotidiennement des données permettant de caractériser et localiser des émetteurs au sol ou en mer.

Ils permettent de détecter et localiser, depuis l’espace, des systèmes, comme des radars, des moyens radio ou de communication, et de fournir leurs caractéristiques techniques. Une prouesse que peu de nations au monde maîtrisent.

Ce niveau de détection, de caractérisation et de localisation est uniques en Europe et offre à la France un accès souverain au renseignement d’origine électromagnétique grâce à leur couverture géographique mondiale.

Opérationnels 24h/24h, les trois satellites sont positionnés à environ 700 km de la Terre et collecteront des données sur des zones inaccessibles aux capteurs terrestres, maritimes ou aéroportés, apportant aux armées une meilleure connaissance des capacités et des intentions adverses.

Soumis à un régime juridique spécifique (droit spatial), ils pourront survoler toutes les zones du globe en toute souveraineté, précise le Ministère des Armées dans un communiqué.

Separateur fin article

visuels : CNESS / DGA

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *