Le 4ème satellite Météosat de Seconde Génération (MSG-4), dont la maîtrise d’œuvre est assurée par Thales Alenia Space, sous contrat avec l’ESA pour le compte d’Eumetsat, a été mis sur orbite avec succès par Arianespace à bord d’Ariane 5, depuis le centre spatial de Kourou, en Guyane Française.

Decollage Toucan_016

MSG-4 a pour vocation de fournir des informations météorologiques et d’assurer la surveillance du climat à travers l’Europe. Opéré par Eumetsat il sera positionné sur une orbite géostationnaire à 3.4. Ouest, à 36 000 kilomètres au-dessus de l’Equateur. MSG-4, dernier sur une série de 4 satellites météo de deuxième génération et sera dans un premier temps stocké en orbite en attendant de remplacer l’un de ses prédécesseurs, MSG-1, MSG-2 ou MSG-3 dont les lancements ont eu lieu avec succès en août 2002, en décembre 2005 et en juillet 2012.

MSG-4 devient ainsi le 11ème satellite météorologique signé Thales Alenia Space mis en orbite depuis la fin des années 70.

satellite de météorologie MSG-4 ©Thales Alenia Space

Satellite de météorologie MSG-4 ©Thales Alenia Space

D’une masse au lancement de 2 tonnes, MSG-4 est un satellite de météorologie construit par Thales Alenia Space. Il est le quatrième satellite de seconde génération du système METEOSAT, une famille de satellites météorologiques réalisés sous maîtrise d’œuvre de l’ESA. MSG-4 apportera une continuité de service pour l’observation de l’atmosphère et de la surface de la Terre (Europe, Afrique, Océan Atlantique, Est de l’Amérique du Sud). Sa durée de vie opérationnelle sera de 7 ans.

Sixième lancement réussi pour Arianespace depuis le début de l’année (deux Soyouz, trois Ariane 5 et une Vega). La fusée européenne Ariane 5 a décollé ce mercredi à 18h42 (heure locale, 23h42 à Paris). Voir la video du lancement ci-dessous. 


Thales Alenia Space

Fort de près de 40 années d’expérience dans ce domaine, Thales Alenia Space maintient, plus que jamais, ses efforts afin de maintenir la position de leader de l’Europe au niveau de la veille météo mondiale en orbite géostationnaire. MSG-4 va poursuivre la mission commune des satellites météorologiques de seconde génération : fournir à l’Europe une capacité d’observation météorologique jusqu’en 2025.

La relève est d’ores et déjà assurée par la prochaine génération de satellite météorologique, avec MTG (Meteosat Troisième Génération), qui intègrera, pour la première fois, une mission de sondage atmosphérique depuis l’orbite géostationnaire.

Les satellites MSG ont fortement contribué à l’amélioration de l’exploitation des données météorologiques. Fonctionnant en auto-rotation, à une vitesse de 100 tours par minute, ils ont fait l’objet de nombreuses innovations technologiques. Fournissant une image réactualisée toutes les 15 minutes (contre 30 minutes pour la première génération), les satellites MSG ont en effet pu bénéficier d’une amélioration de la qualité des images liée à une augmentation significative du nombre de canaux d’observation, à de meilleures performances radiométriques combinées à  des cycles de revisite plus courts.

Acteur spatial incontournable en Europe dans les domaines des télécommunications, de la navigation, de l’observation de la terre, de l’exploration et de la réalisation d’infrastructures orbitales, Thales Alenia Space est une Joint-Venture entre les groupes Thales (67%) et Finmeccanica (33%). Aux côtés de Telespazio, Thales Alenia Space forme la Space Alliance et propose une offre complète de solutions incluant les services.

Grâce à son expertise unique en matière de missions duales, de constellations, de charges utiles flexibles, d’altimétrie, de météorologie ou d’observation optique et radar haute résolution, Thales Alenia Space se positionne comme le partenaire industriel naturel pour accompagner les grands pays dans le développement de leur plan spatial. Thales Alenia Space a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 2 milliards d’euros en 2014 et emploie 7500 personnes dans 8 pays. www.thalesaleniaspace.com

///

Visuel : ©Thales Alenia Space

Laisser un commentaire