Le bataillon de marins-pompiers de Marseille en charge du sauvetage des personnes et de la lutte contre les incendies d’aéronefs, dispose depuis la semaine dernière d’une nouvelle aire d’entraînement. Cette aire de 2 hectares située dans l’enceinte aéroportuaire, proche des Hangars Boussiron, a été conçue pour l’entraînement quotidien du personnel du SSLIA.

MarseilleProvence2

Parmi les plus grandes de France et avec le plus grand nombre d’agrès, cette plate-forme unique, équipée de 5 aéronefs, d’une tour de contrôle et d’un poste de commandement, sera utilisée par les 66 marins-pompiers présents à l’Aéroport Marseille Provence. Cet outil intervient en complément des formations initiales, puis des recyclages tous les 3 ans au Centre Français de Formation des Pompiers d’Aéroport de Châteauroux, permet au SSLIA de former, maintenir et perfectionner les acquis des personnels. Sur une surface au sol de 2 hectares, 5 points d’entraînement avec  :

  • 1 avion de type Mercure 100
  • 1 avion de type Caravelle SE 210
  • 1 avion type Beechcraft
  • 1 avion type Cessna, reconstituant une zone de crash
  • 1 carcasse d’hélicoptère de type Alouette
  • 1 tour de contrôle avec manche à air
  • 1 poste de commandement

MarseilleProvence

Le bataillon peut intervenir sur la plateforme en moins de 3 minutes côté piste, en zone réservée et en moins de 10 minutes dans les zones publiques.

Marseille Provence est le seul grand aéroport civil français dont la sécurité est assurée par des militaires, marins-pompiers, par une convention liant la Ville de Marseille et l’AMP. A la manœuvre depuis plus d’un demi-siècle (1962), leurs missions se sont étoffées au fur et à mesure des années. Ce corps d’élite des marins du feu assurent les missions suivantes :

  • La sécurité des aéronefs
  • La prévention du péril animalier
  • Les inspections de pistes
  • Le secours à personnes
  • Les interventions de lutte contre l’incendie dans les bâtiments
  • L’armement du PC sécurité dans les aérogares
  • La formation aux premiers secours (SST)

Aéroport côtier, Marseille Provence est classé en niveau de protection 8. Il doit disposer en permanence d’un chef de manœuvre et de 6 pompiers d’aéroport mettant en œuvre 3 engins de type VIM (Véhicule Incendie Mousse), capable en cas d’incendie d’aéronef de projeter 18 200 litres d’eau avec un débit de 7 200l/min et 450kg d’agent complémentaire (poudre).

AAF /// END

///

visuels : Aéroport Marseille Provence

Laisser un commentaire