L’agence spatiale européenne (ESA) a participé à la campagne « Rêves de Gosse en apesanteur » organisée par Novespace et l’association « Les Chevaliers du Ciel » qui a permis à des enfants « extraordinaires », touchés par le handicap ou la maladie, de découvrir l’apesanteur et la gravité lunaire à l’occasion d’un vol parabolique.

Huit enfants de cinq Etats membres de l’ESA – le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, la Belgique et l’Italie – ont ainsi embarqué, le 24 août 2017 à Bordeaux, à bord de l’Airbus A310 Zéro-G de Novespace. En plus de découvrir l’apesanteur, les enfants ont également pu assister à des démonstrations scientifiques. Il s’agissait notamment d’allumer une bougie, de mélanger des liquides de différentes densités, de jouer au ping-pong avec des bulles d’eau et des raquettes en matériau hydrophobe ou encore de faire marcher un « hand spinner » pour montrer les effets de l’apesanteur.

Avant le vol, les enfants ont participé à un atelier organisé par le service Education de l’ESA pour expliquer les démonstrations et initier les enfants au concept de gravité.
Les enfants étaient accompagnés par des astronautes de l’ESA, originaires des mêmes cinq pays. Tim Peake (GB), Frank de Winne (BEL), Maurizio Cheli (IT), Thomas Reiter (ALL), Claudie Haigneré (FR) et Jean-François Clervoy (FR) étaient à bord pour guider les enfants et répondre à leurs questions.

Deux adultes touchés par le handicap ont également pris part à l’aventure : Samuel Koch, ancien athlète et personnalité allemande, grand défenseur de la cause des handicapés et Philippe Carette, bénévole très actif de l’association Rêves de Gosse.

Les vols paraboliques sont le seul moyen, pour des opérateurs scientifiques sans formation d’astronaute, d’effectuer des expériences scientifiques et des essais en apesanteur. Une campagne de vols paraboliques scientifiques propose 30 paraboles par vol, offrant chacune 22 secondes d’apesanteur. Novespace organise environ 6 campagnes par an, dont deux au bénéfice de l’ESA.
Le directeur général de l’ESA, Jan Wörner, a également pris part au vol « L’ESA est ravie de soutenir cette initiative. Eduquer à la science et aux vols spatiaux, inspirer le public le plus large possible, y compris les jeunes, figure parmi nos priorités. Pouvoir en faire profiter des enfants de toutes conditions est doublement gratifiant » déclare t’il. De son coté, Claudie Haigneré ajoute à l’issu du vol « C’était 
impressionnant. Ce vol n’était pas habituel mais la
confiance s’est installée immédiatement. Grâce à
l’excellente préparation, ce n’était pas un simple
divertissement. Tout le monde avait une forte envie de profiter. C’était audacieux mais le résultat est là et je peux dire que nous avons vu le bonheur ».

La campagne a été organisée avec Rêves de Gosse qui, depuis plus de 20 ans, œuvre à réunir des enfants ordinaires et extraordinaires qui travaillent ensemble, pendant des semaines, sur des projets liés à l’aviation. Le projet cette année se termine par un baptême de l’air très spécial et des souvenirs pour très longtemps.

AAF /// END

/// LIVE ACTU

Charger plus d'articles

///

visuels : V.Massé et Novespace



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *