Dans un contexte particulièrement favorable aux destinations européennes depuis plusieurs étés, le dynamisme du tourisme en Corse s’est confirmé cette année encore. Air Corsica, leader incontesté de l’aérien de et vers la Corse, enregistre depuis le début de l’année 2017 une croissance de 3% sur ses liaisons entre l’île de beauté et le continent.

Avec plus de 50 % des parts de marché sur l’année, 40% sur la saison IATA été et plus de 80% durant la saison d’hiver, Air Corsica reste l’opérateur aérien de prédilection pour venir séjourner en Corse comme pour les liaisons de service publique entre l’île et le continent que la compagnie assure toute l’année au bénéfice des populations locales.

Air Corsica a clôturé l’exercice 2016/2017 sur un résultat net positif de 1.9 M€ pour la deuxième année consécutive. L’année 2017 est pour la compagnie une année charnière avec plusieurs nouveautés en France, notamment son retour à Bordeaux qu’elle avait quitté en 2006, mais aussi à l’international avec l’ouverture de lignes vers la Belgique au départ de Bastia et Ajaccio.

/// Quel bilan depuis le début de l’année ?

Stimulée par le dynamisme de ses liaisons historiques vers Marseille et Nice et les excellents résultats obtenus sur le marché belge, la compagnie enregistre une croissance de 3% sur l’ensemble de ses liaisons entre l’ile de beauté et le continent depuis janvier 2017. Les lignes d’Ajaccio et Bastia vers le hub Air France de Paris Charles de Gaulle sont très dynamiques sous l’effet d’un partenariat avec Air France qui s’est intensifié avec une liaison opérée en partage de code qui s’annualise. « On a maintenant une connexion annuelle avec le hub, le but c’est de vendre la moitié de l’avion à l’international via Roissy notamment vers l’Amérique du Nord en long-courrier et aussi vers toute l’Europe » nous explique Hervé Pierret, membre du directoire Air Corsica.

En juillet dernier, Air Corsica opérait son grand retour à Bordeaux-Mérignac, où le marché vers la Corse est déjà bien occupé par Volotea et Hop! Air France. Sur la plateforme bordelaise le transporteur corse tenait cette année le rôle de challenger mais a atteint ses objectifs avec 8300 passagers transportés pour cette année de démarrage et un taux de remplissage de 73%.« C’est vrai qu’on rentre dans le fief de Volotea sur la desserte de la Corse mais on espère offrir d’autres choses » insiste Hervé Pierret, pour souligner les tarifs simples tout inclus et le niveau d’assistance passagers offert par la compagnie qui est aussi le seul opérateur à proposer Calvi au départ de Bordeaux-Mérignac.

Côté international, Air Corsica posait cette année ses roues sur le tarmac de Bruxelles-Charleroi où elle est la première compagnie tous services dite « classique », donc non « low-cost » à venir opérer. Rappelons qu’Air Corsica a exploité trois années durant des liges au départ de Liège vers Ajaccio et Bastia qui n’ont jamais trouvé leur niveau de croisière. Pour la saison d’été qui s’est terminée fin octobre, la compagnie opérait deux lignes au départ de Charleroi vers Ajaccio et Bastia et signe un démarrage au delà de ses espérances avec un remplissage des avions avoisinant les 85 % et un peu plus de 50 000 passagers transportés sur la saison. « On a longtemps travaillé. Il y a une véritable collaboration avec l’aéroport de Charleroi et une promotion importante sur ce marché qui est très large, avec une zone de chalandise qui traverse les frontières et va jusqu’au Luxembourg » commente Hervé Pierret. Sur ses liaisons entre la Belgique et la Corse le marché belge représenterait 90% mais elles sont aussi fréquentées par des passagers frontaliers notamment en provenance du Nord de la France.

/// Le marché international comme relais de croissance

Pour nourrir sa croissance sur le marché français, son principal marché, Air Corsica proposera plus d’offres et de fréquences. Cela va notamment se traduire par l’annualisation du vol vers Lyon au départ de Bastia et Ajaccio le mercredi, pour proposer toute l’année 3 fréquences hebdomadaires. A Bordeaux-Mérignac, les bons résultats de cette année permettent à la compagnie d’ajouter au moins 15% d’offre de sièges et de débuter plus tôt l’exploitation de ses lignes, début juin au lieu de début juillet, pour stabiliser son développement sur la plateforme bordelaise et se concentrer sur les ouvertures internationales.

L’année prochaine sera marquée par l’ouverture d’une seconde destination hors du territoire français pour Air Corsica, qui s’attaque au marché du Royaume-Uni et ouvrira des lignes vers Londres dès le mois de mai 2018. La compagnie mise sur un marché vers la Corse au départ de la capitale britannique encore sous exploité au regard de l’importance de la zone de chalandise et espère séduire une clientèle anglaise plutôt habituée aux destinations ibériques. « Il n’y a que quelques vols entre Londres et la Corse. On est aujourd’hui sur un niveau de passagers qu’avait la Belgique il y a une dizaine d’années » nous indique Hervé Pierret. La compagnie a choisi l’aéroport de Londres-Stansted où aucune ligne vers la Corse n’est encore disponible et opérera entre 4 à 9 vols par semaine vers trois aéroports corses : Ajaccio, Bastia, Figari. Au total, de mai à novembre 2018 elle proposera 64 000 sièges à la vente pour satisfaire à la fois la demande du marché au départ de l’Angleterre et celui au départ de la Corse. « On vise les deux segments, le but est de faire une croissance significative sur le marché londonien vers la Corse et aussi de vendre des week-ends à Londres aux corses. On attaque à 59 € l’aller-simple avec notre offre complète de service qui permet de rentrer de manière très compétitive sur le marché » développe Hervé Pierret. Comme pour son développement en Belgique l’objectif d’Air Corsica est de pouvoir sortir de la période d’été et des quelques week-ends de pont ciblés en mai, pour accroître le nombre de clients sur des séjours plus courts et proposer à moyen terme des liaisons toute l’année.

Parallèlement Air Corsica poursuivra le développement de ses lignes à Bruxelles-Charleroi et proposera une nouvelle destination en Corse, davantage de sièges et des périodes d’exploitation prolongées. Air Corsica proposera ainsi 24 000 sièges de plus qu’en 2017 entre l’île de beauté et la Belgique, soit un total d’un peu moins de 85 000 sièges disponibles à la vente sur l’année. « Nous sommes sur une bonne dynamique avec la Belgique. En 2018, on ouvrira Calvi au départ de Charleroi, une liaison qui n’a jamais été opérée et on poursuivra la montée en fréquence pendant l’été, qui se prolongera jusqu’à Noël » annonce Hervé Pierret. L’occasion pour Air Corsica de tester le marché sur une période plus creuse pour la destination Corse avec pour objectif clairement affiché de pouvoir passer à une liaison annuelle sur la Belgique dès 2019.

Air Corsica exploite actuellement une flotte de 11 appareils, dont 8 en propriété [6 ATR et 4 Airbus]. Elle accueillera début avril son sixième Airbus A320, qu’elle louera auprès de GE Capital Aviation Services. L’arrivée de cet appareil supplémentaire permettra à la compagnie de poursuivre son développement et sa montée en puissance.

La compagnie dit aussi étudier actuellement plusieurs scénarios d’ouvertures de lignes vers le Nord et l’Est de l’Europe, notamment en zone germanophone et en Scandinavie. Le regard décidément tourné vers l’international pour nourrir la destination corse plus largement, Air Corsica ne perd pas pour autant de vue son ancrage régional et ne manque pas de projets ambitieux pour s’assurer de nouveaux relais de croissance. Elle conduit parallèlement une réflexion sur l’éventualité d’un marché « intra-île » afin de relier les grandes villes corses entre elles en hélicoptère, petit avion de 10 places ou ATR et réalise en ce moment des études financières et techniques pour réunir les éléments de décisions sur le projet début 2018.

Ne ratez pas les « Vente Flash » jusqu’au 21 novembre 2017 sur www.aircorsica.com : 50 000 billets à 39€ l’aller-simple TTC pour des voyages à effectuer du 1er décembre 2017 au 31 mars 2018 sur les lignes entre Ajaccio, Bastia, Calvi, Figari, Marseille, Nice, Toulouse et Lyon !

AAF /// END /// LIVE ACTU

Charger plus d'articles

///

visuels : G.Février et C.Alloing

Une réflexion sur “/// Air Corsica cible l’international comme relais de croissance

Laisser un commentaire