Le Conseil Départemental des Ardennes inaugurait fin septembre de nouvelles infrastructures sur la plateforme de Charleville-Belval rebaptisée Aérodrome des Ardennes-Étienne Riché pour l’occasion.

Les autorités souhaitent pouvoir relancer les activités d’aviation d’affaires, sanitaire et sportive. L’aérodrome se concentrera donc sur l’aviation générale et le travail aérien même si sa piste est calibrée pour pouvoir accueillir un ATR42 à pleine charge.

/// Un outils au service du territoire

Au cœur du Grand Est de la France, à proximité de la Belgique et de Charleroi, l’aérodrome des Ardennes [ LFQV – XCZ ] bénéficie d’un fort potentiel de développement et d’attractivité pour le territoire.

Ces constats ont poussé le Conseil Départemental des Ardennes à investir entre 2015 et 2018 environ un million d’euros dans la rénovation de ses installations aéroportuaires : remise aux normes de la piste, rénovation du balisage de piste et des marquages au sol, mise en place du GNSS le système de positionnement par satellite, remise en fonctionnement de la station carburant JET A-1, rénovation de l’aérogare et la construction d’une nouvelle tour de contrôle/vigie dont la première pierre doit être posée en début d ‘année prochaine pour une mise en service à l’été 2018.

L’exploitant ambitionne de se développe vers trois activités : les sports aériens [ULM, avion, parachutisme], l’aviation d’affaires et l’aviation sanitaire et les services publics [transport d’organes, EVASAN, entraînements militaires] et reçoit déjà des candidatures d’entreprises intéressées pour s’installer sur le nouvel aéroport : ateliers de maintenance, startups, écoles de pilotage…

/// Un développent régional avec Charleroi

Par ailleurs, un partenariat associant le Département des Ardennes et Brussels South Charleroi Airport permettra d’avancer sur les différents projets et le développement d’activités entre l’aéroport de Charleroi et la plateforme ardennaise. Ce partenariat consistera à dégager Charleroi d’une partie de l’aviation de loisir et école, pour leur permettre de se concentrer sur l’aviation de ligne et l’aviation d’affaires et comme Charleville doit aussi développer l’aviation d’affaires, les deux partenaires envisagent ainsi une offre commune. Une ligne de bus électrique Reims-Prunay / Aérodrome  des Ardennes  / Charleroi, est d’ailleurs à l’étude.

Visitez le site : www.cd08.fr/mobilites/transport-aerien/aerodrome-des-ardennes

AAF /// END /// LIVE ACTU

Charger plus d'articles

///

visuels : Ozelys


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Une réflexion sur “/// Charleville : l’aérodrome relance l’aviation d’affaires, sanitaire et sportive

  1. Bonjour, j’ai travaillé sur cet aérodrome de mai à août 1995 en tant qu’adjoint AFIS, j’ai participé à la Calibration de l’ILS avec l’ATR72 de la DGAC, la piste ayant été rallongé de 200 m. (de 1300 à 1500 m). Allez voir ma fiche Linkedin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *