La très dynamique plateforme bordelaise franchit une nouvelle étape dans son développement et célèbre, aujourd’hui 19 décembre, les 6 millions de passagers annuels. Un nouveau record de fréquentation pour l’aéroport qui a gagné 1 million de passagers en 2 ans.

Deux ans seulement auront suffi pour conquérir 1 million de passagers supplémentaires, permettant de passer le 19 décembre 2017 le cap des 6 millions. Fort de sa croissance constante et progressive, le trafic de l’Aéroport de Bordeaux a atteint un niveau record, porté par les ouvertures de lignes vers l’étranger et une croissance des vols à bas coût. Au pic de la saison 2017, 90 destinations étaient accessibles en vol direct depuis Bordeaux.

Depuis 2009, le trafic a progressé de plus de 80%, passant de 3,3 millions de passagers à plus de 6 millions en 2017. C’est également en 2017 que l’aéroport a réussi à attirer des compagnies emblématiques telles que la compagnie de réseau allemande Lufthansa ou Wizz Air, la 1ère compagnie low-cost de l’Europe de l’Est. Cette année, pas moins de 31 compagnies se seront croisées sur la plateforme bordelaise. « A l’heure où la Navette d’Air France doit affronter la concurrence agressive du train, nous affichons une croissance largement positive. La ligne aérienne vers Paris est certes impactée mais la réactivité commerciale d’Air France, le volume de trafic généré par les nouvelles lignes et les fréquences supplémentaires ont très largement compensé cette perte de trafic. » précise Pascal Personne, Président du Directoire de l’Aéroport de Bordeaux-Mérignac. Le trafic international, moteur de cette croissance, dépasse les 3 millions de passagers grâce à 14 ouvertures de lignes et de capacités supplémentaires sur de nombreuses lignes existantes. L’accès à plus de 10 hubs continentaux ouvre des possibilités multiples à travers le monde.

/// Le low-cost comme réacteur principal

La croissance de l’activité Bordeaux-Mérignac est aussi très largement soutenue par celle des compagnies low-cost avec une soixantaine de destinations dont 8 nouvelles en 2017 comme Budapest ouverte cet hiver, ou Malte et Hambourg. Plus que jamais, le développement accéléré des compagnies low-cost est notable. Volotea progresse de 48%, Ryanair de 26%. En 2017, un vol sur quatre a été assuré par une compagnie à bas coût et Easyjet, la 2ème compagnie en terme de trafic derrière le groupe Air France-KLM, ouvrira une base à Bordeaux en mars 2018. D’ailleurs, la plateforme étudie en ce moment les possibilités pour étendre et développer  la configuration de «Billi », son terminal dédié aux compagnies low-cost. « Le développement d’easyJet nous conduira à ne pas laisser Billi dans son actuelle configuration » nous avait confié fin novembre le directeur de l’aéroport de Bordeaux. Dès le premier trimestre 2018, le premier chantier de la plateforme aéroportuaire se portera sur l’amélioration et la reconfiguration de la zone d’inspection filtrage du terminal Billi en prévision de la croissance du trafic attendu sur la prochaine décennie.

L’accessibilité de la plateforme devrait aussi s’améliorer dans les prochaines années, avec l’arrivée en 2021 d’une ligne de tramway qui connectera directement l’aéroport au centre ville de Bordeaux.

/// Sur le même sujet, la rédaction vous conseille

/// easyJet choisit Bordeaux pour établir sa 6e base en France

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

///


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *