Le premier exemplaire du BelugaXL – A330-743L – vient de faire sa première sortie publique ce jeudi matin sur le tarmac toulousain, pour une première séance de prises de vues au bénéfice du constructeur européen. L’avion est développé sur la base de l’A330-200 Fret et sera propulsé par des moteurs Trent 700 de Rolls-Royce. Il doit entrer en service à la mi-2019.

L’avion, maintenant quasiment assemblé dans son intégralité, impressionne par ses dimensions hors normes [63 m de long pour 60 m d’envergure] avec un empennage horizontal assorti de deux dérives auxiliaires et sera capable de transporter deux ailes complètes d’A350. Outre l’absence des moteurs, on peut aussi observer sur les photos l’absence de quelques panneaux de porte et des winglets en bout d’ailes.

/// Extension de la flotte Beluga et des capacités d’Airbus

Le BelugaXL, appareil de dernière génération dérivé de l’Airbus A330, est le successeur de l’actuel BelugaST dérivé de l’Airbus A300-600. Le programme a été lancé en novembre 2014, afin de répondre aux besoins accrus de capacité de transport d’Airbus, dû à la hausse des cadences de production. Le volumes d’heures de vol de la flotte Beluga ayant doublé depuis 2014 pour dépasser les 8000 heures annuelles, l’avionneur a décidé d’accroître la capacité de sa flotte de BelugaST existante et de développer et produire cinq nouveaux BelugaXL, à raison d’un avion produit par an.

Le Beluga XL affiche une masse maxi au décollage de 227 tonnes pour une charge utile limitée à 53 tonnes et pourra parcourir 4,074 km à pleine charge. Pour les besoins de la certification qui doit débuter en 2018, deux appareils sont en cours d’assemblage. L’appareil MSN02 aura la particularité d’accueillir entre le cockpit et la soute une zone pouvant accueillir 5 à 6 passagers qui permettant le transport d’employés d’un site à l’autre. Airbus prévoit moins de 1000 heures de vol pour la campagne de certification du BelugaXL avant une entrée en service programmée pour mi-2019.

/// Quel avenir pour les BelugaST

Les BelugaXL offriront 30% de capacité de chargement supplémentaire à Airbus et doivent remplacer progressivement la flotte actuelle de BelugaST dont Airbus envisage de se séparer pour tout ou partie. La flotte de 5 exemplaire de BelugaST d’Airbus n’étant qu’à mi-potentiel, ce dernier étudie plusieurs scénarios pour l’avenir de ses avions qui pourraient poursuivre leur vie auprès d’un autre opérateur pour des applications logistiques civiles ou militaires.

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

///

visuels : R.Khanna-Prade et Airbus


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *