Le constructeur de turbopropulseurs basé à Toulouse participe au projet EDG²E qui a pour objectif dans les quatre prochaines années de concevoir un récepteur double fréquence multi-constellations de navigation par satellite. Ces récepteurs nouvelle génération équiperont les futurs avions d’ici 2025 pour proposer une navigation plus précise et plus sûre en prévision de l’augmentation du trafic aérien.

À la fin du projet EDG²E, une nouvelle référence en matière de récepteur GPS, Galileo et SBAS sera née, et le premier récepteur SBAS double fréquence (GPS et Galileo) du secteur aéronautique sera prêt pour le développement final. De type GNSS (Global Navigation Satellite System), ce récepteur constitue la pierre angulaire de la navigation aérienne en traitant les signaux transmis par les constellations de satellites et par le système de renforcement satellitaire (SBAS) pour déterminer de façon extrêmement précise la position de l’appareil, son altitude et sa vitesse.

/// Un prototype de démonstration d’ici 2021

Initié par l’Agence du GNSS européen (GSA), le projet EDG²E vise à soutenir le lancement de la constellation de satellites Galileo, conçue dans le but de devenir l’alternative européenne au GPS américain avec pour objectif de mettre au point un prototype de démonstration d’ici 2021. Le prototype de récepteur conçu pour le projet EDG²E utilisera les signaux des systèmes de positionnement américain GPS et européen Galileo, ainsi que ceux du système SBAS multi-constellations EGNOS. Les performances du prototype seront évaluées au cours d’une campagne d’essais en vol qu’ATR effectuera avec l’un de ses appareils d’essais.

EDG²E est un projet piloté par Thales, dans le cadre d’un consortium qui bénéficie également des compétences d’ATR et de Thales Alenia Space. AKKA, Dassault et la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC) participeront également à ce projet en tant que sous-traitants. Rappelons que le système EGNOS est homologué pour une utilisation dans le transport aérien depuis février 2011 et complète de façon très efficace le GPS américain en fournissant de meilleures performances en améliorant en particulier les capacités d’approche des appareils. La nouvelle génération d’EGNOS baptisée EGNOS V3, améliorera encore les performances en complétant les constellations Galileo et GPS.

visuel : F.Péraudeau

AAF /// END /// LIVE ACTU

Charger plus d'articles

Laisser un commentaire