Le Comité exécutif de Dassault Aviation était réuni à New Delhi à l’issue d’une visite de quatre jours d’une importante mission industrielle d’une soixantaine d’entreprises françaises membres du GIFAS à Delhi, Bangalore, Mumbai et Hyderabad. Cette visite était destinée à renforcer la coopération franco-indienne dans le domaine aérospatial.

La réunion du Comité exécutif de Dassault Aviation, organisée pour la première fois en dehors du siège de l’entreprise à Saint-Cloud,  était souhaitée par Éric Trappier, Président du GIFAS et Président-Directeur général de Dassault Aviation, pour rappeler l’importance stratégique de l’Inde dans la vision du groupe Dassault et son engagement à garantir le succès de la politique du « Make in India ». Cet important déplacement de la Direction de Dassault intervient après de nombreux séminaires industriels organisés à la fois en France et en Inde pour promouvoir les interactions B2B et les synergies actuelles et potentielles entre entrepreneurs français et indiens. « Le Comité exécutif de Dassault Aviation se mobilise autour de l’ambitieux projet de contribuer activement aux politiques « Make in India » et « Skill India » qui conduiront à l’indépendance de l’Inde dans le domaine aérospatial. Chaque membre du Comité, dans son domaine d’expertise respectif, s’engage à tout mettre en œuvre pour satisfaire aux exigences d’une telle ambition. Dassault Aviation est déterminé à réussir son implantation en Inde et à faire partie de l’avenir de la plus grande république du monde », a déclaré Éric Trappier à son retour de voyage. Pendant le séjour en Inde chaque administrateur et de leurs équipes ont effectué plusieurs visites pour rencontre les principaux partenaires industriels de Dassault à Delhi, Bangalore, Pune et Nagpur. Une façon de continuer de renforcer les liens existants et surtout de finaliser la feuille de route devant établir des méthodes et processus concrets entre les acteurs pour garantir l’efficacité et la compétitivité de l’implantation de Dassault Aviation en Inde.

Après la création de la joint-venture Dassault Reliance Aerospace Limited (DRAL) en avril 2015 et la pose de la première pierre de l’usine de production sur le site de Mihan, à Nagpur, fin octobre 2017, cette réunion du Comité exécutif souligne la volonté de l’entreprise de poser les fondations d’un écosystème industriel national dans le domaine aéronautique et défense, obéissant aux standards les plus élevés du secteur et faisant de l’Inde un fournisseur international de référence sur le marché aérospatial mondial. En outre, DRAL fabriquera des pièces de Falcon 2000 et pourrait aussi accueillir dans les prochaine années une chaine d’assemblage final pour Rafale et Falcon. Rappelons que les Forces aériennes indiennes ont passé commande en 2016 pour 36 Rafale assemblés en France pour une valeur estimée à plus de 8 milliards d’euros. Les industriels français ont accepté le transférer certaines technologies non sensibles et l’Etat français s’était engagé à réinvestir sur le territoire indien 4 milliards d’euros, soit la moitié de la valeur estimée du contrat.

Visuels : R.Khanna-Prade et Dassault Aviation

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

Exprimez-vous en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.