La compagnie française effectue un démarrage de saison des plus dynamiques avec le démarrage de ses nouvelles liaisons entre l’île de beauté et l’Angleterre, sa deuxième destination internationale après la Belgique. Le mois de mai, généralement soumis à une forte demande sur le marché entre la Corse et le continent, ne fait pas exception. Pour satisfaire la demande en cette période chargée, la compagnie positionnera en mai et juin des appareils gros porteurs sur quelques rotations.

Depuis jeudi 3 mai dernier, Air Corsica relie Londres-Stansted au départ d’Ajaccio et Bastia avant l’ouverture en juin d’une troisième ligne au départ de Figari. Avec ses partenaires aéroportuaires et touristiques, Air Corsica travaille depuis déjà deux ans sur cette ouverture du marché britannique et londonien encore sous exploité au regard de l’importance de la zone de chalandise.

« On est sur quelque chose de très important pour Air Corsica. Cette année, le but est de multiplié par trois le marché londonien, qui était de 25 000 pax l’an dernier, d’apporter le maximum de contribution à tous les acteurs touristiques insulaires et d’aller au bout de la logique d’un marché international qui va répondre différemment du marché historique francophone, très lié aux vacances scolaires. » explique Hervé PIERRET, membre du Directoire Air Corsica.

Au total la compagnie propose 64 000 sièges à la vente jusqu’en novembre 2018 avec 4 à 9 vols par semaine pour satisfaire à la fois la demande du marché au départ de l’Angleterre et celui au départ de la Corse et permettre toutes les combinaisons de séjours. La compagnie a choisi de s’adresser à une clientèle CSP+ en combinant une offre tarifaire dynamique et des services offrant souplesse et confort à sa clientèle, comme la possibilité de partir d’un aéroport différent de celui de son arrivée avec le drop-off gratuit du véhicule de location.

« En Angleterre, nous avons deux métiers à faire avec nos partenaires. Développer évidemment l’image et le produit de la compagnie mais aussi de développer la destination Corse. On va jouer sur une image différente à Londres. » nous confie Hervé PIERRET avant d’ajouter « Historiquement, Londres était peu desservie avec un seul vol hebdomadaire. Nous avons cette année une saison de 6 mois, on va l’étendre au moins à 7 ou 8 mois l’an prochain. Le but n’est pas de faire de l’offre de masse ou ce que l’on peut avoir vu sur certaines îles méditerranéennes hispanophones par exemple; on joue sur d’autres atouts. Il s’agit d’aller vendre de l’authenticité avec des découvertes natures, gastronomiques, sportives ou culturelles pour quelques jours ou une semaine et faire découvrir l’île sous d’autres facettes autour de l’écotourisme et de la culture insulaire, plutôt que de proposer un tourisme purement balnéaire de masse. »

Plus de la moitié des sièges disponibles sont déjà vendus et la compagnie est déjà assurée de doubler le marché londonien. Comme elle l’a fait pour son développement en Belgique, son objectif au Royaume Unis est de pouvoir sortir à court terme de la période d’été et des quelques week-ends de pont du mois de mai pour accroître significativement le nombre de clients sur des séjours plus courts et proposer rapidement des liaisons toute l’année.

/// Les lignes entre Londres et la Corse cet été

  • Ajaccio – Londres Stansted : depuis le 3 mai sera proposée 2 à 4 fois par semaine jusqu’au 04 novembre 2018
  • Bastia – Londres Stansted : depuis le 3 mai seraproposée 2 à 4 fois par semaine jusqu’au 04 novembre 2018
  • Figari – Londres Stansted : sera proposée 1 à 2 fois par semaine du 02 juin au 20 octobre 2018

/// Des gros porteurs pour le marché français

Pour accompagner son fort développement, Air Corsica s’apprête à recevoir début juin le 6e A320 de sa flotte, qu’elle basera sur l’aéroport de Figari dans le sud de l’île. Mais pour satisfaire la forte demande ponctuelle du marché français d’ici l’arrivée du nouvel appareil, la compagnie de l’île de beauté va affréter des appareils gros porteurs en appoint sur les week-ends les plus chargés pour opérer 5 rotations entre Paris Orly et la Corse. Ainsi, en fin de semaine prochaine un Airbus A330-300 de la compagnie French Bee de 378 sièges, 28 sièges Eco Premium et 350 Eco, assurera 3 allers-retours entre Paris Orly et Ajaccio et un Boeing 747-400 Corsair configuré avec 36 sièges Business et 497 sièges Eco effectuera une rotation début juin. Des Airbus A320 de la compagnie Aigle Azur effectueront également quelques vols pour le compte de l’opérateur corse cette saison.

Cette opération qui reste occasionnelle, permet à la compagnie de pouvoir gérer avec le plus de finesse possible le trafic vers la Corse à des dates très « chaudes » en regroupant 2 à 3 vols. Ce n’est donc pas une nouveauté pour Air Corsica, qui affrète ponctuellement des gros porteurs du pavillon français dans pareilles situations. Ainsi, dans le passé les liaisons Paris-Corse ont pu être opérées ponctuellement en Boeing 777 et même en Boeing 747-400 d’Air France, avant son retrait de la flotte.

/// Les rotations exceptionnellement assurées en A332 French Bee en mai :

  • XK771 : Paris-Orly 10h35 > 12h10 Ajaccio – le 13 mai
  • XK779 : Paris-Orly 16h45 > 18h20 Ajaccio – le 13 mai
  • XK773 : Paris-Orly 12h25 > 14h00 Ajaccio – le 18 mai
  • XK779 : Paris-Orly 16h45 > 18h20 Ajaccio – le 27 mai
  • (retour)
  • XK778 : Ajaccio 13h40 > 15h15 Paris-Orly – le 13 mai
  • XK776 : Ajaccio 19h55 > 21h30 Paris-Orly – le 13 mai
  • XK772 : Ajaccio 15h30 < 17h05 Paris-Orly – le 18 mai
  • XK776 : Ajaccio 19h55 > 21h30 Paris-Orly – le 27 mai

Propos recueillis par la rédaction le 7 mai / visuels : JeanbaptisteM sous (CC BY 2.0)JB.Rouer et G.Février

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *