Un appareil de type Mirage 2000D qui avait décollé de la base aérienne 133 de Nancy-Ochey a disparu des écrans radar et perdu la liaison radio ce mercredi 9 janvier un peu avant midi, alors qu’il volait dans la zone réglementée R45S (possiblement la 6.1) à la limite du département du Jura et du Doubs. L’avion qui n’était pas armé, ni équipé de bidon de carburant externe, effectuait un vol d’entrainement avec deux personnels militaires à son bord.

Mirage 2000 D de la BA133 Nancy

/// Lieu du crash identifié

En milieu d’après-midi le lieu du crash a été identifié et les premiers débris identifiés. Un parachute et une carte dans un arbre ont été retrouvés à la frontière entre le Doubs et le Jura, rapportent nos confrères de l’Est Républicain, confirmant l’hypothèse d’un crash. Plusieurs témoins ont aussi confirmé à nos confrères avoir entendu une explosion. Les recherches se concentrent désormais sur une zone réduite mais le manque de visibilité et la présence de neige dans cette région montagneuse compliquent les recherches. L’équipage mixte composé d’un homme et d’une femme reste à cette heure introuvable.

[ 19h30 ]

Hier soir en conférence de presse le porte-parole de l’armée de l’Air, le colonel Cyrille Duvivier a expliqué que l’Armée n’avait eu « aucun contact d’aucune sorte » ce qui laisse supposer qu’aucunes des balises du siège éjectable, qui se déclenchent automatiquement lors d’une éjection ou que les pilotes peuvent activer une fois au sol n’ont été activées. Mercredi soir les recherches se sont poursuivies pour tenter de retrouver les deux membres de l’équipage présent à bord du Mirage 2000 D.

[ jeudi 10 janvier ]

Ce jeudi 10 janvier après midi les moyens de recherche et sauvetage de l’Armée de l’air et d’autres services de l’État sont toujours engagés sur la zone de recherche mais le pilote et le navigateur sont toujours portés disparus. Depuis la perte de contact radio et radar les deux membres d’équipage n’ont plus donné signe de vie, les chances de les retrouver sain et sauf amenuisent. Une source militaire aurait déclarer à l’AFP « On sait qu’il s’est passé quelque chose d’anormal ».

Dans l’après-midi Florence Parly, la Ministre des Armées, a publié un message sur les réseaux sociaux pour exprimer sont soutient aux familles et frères d’arme de l’équipage de l’appareil et réaffirmer la mobilisation totale de l’État pour retrouver l’équipage. « Hier, nous avons perdu contact avec un Mirage 2000 qui avait décollé de Nancy pour un vol d’entraînement avec à son bord deux aviateurs. Les recherches se poursuivent à l’heure actuelle. La priorité est de retrouver l’équipage. » à écrit la ministre sur son compte Twitter.

Sur les réseaux sociaux, l’Armée de l’air remercie l’ensemble des personnes ayant exprimé leur empathie et leur soutien ainsi que tous les acteurs déployés dans le cadre de ces recherches dans la région du Jura.

visuels : V.Massé et Cirpa AirAAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *