Un avion de chasse appartenant aux forces aériennes égyptiennes se serait écrasé lundi matin en Egypte au cours d’un vol d’entrainement, tuant son pilote le Major Mohtady « Cobra » Shazly, l’un des premiers pilotes du pays à avoir été formé sur Rafale. Il pourrait s’agir du premier accident à l’export pour l’avion de chasse « omnirôle » français.

 

L’information révélée dès lundi soir par un site d’informations militaires égyptien qui parle du crash d’un Rafale et cite, sous couvert d’anonymat, des sources en contact avec l’armée égyptienne n’a toujours pas officiellement été démentie. Un doute subsiste en effet sur le type d’appareil impliqué dans le crash, car il pourrait aussi s’agir d’un avion d’entraînement de type K-8E Karokorum. La défense égyptienne et la défense française se refusent à tout commentaire à la presse. Selon defence-blog.com des responsables militaires égyptiens auraient démenti catégoriquement les informations reprises aujourd’hui dans des médias russes, en évoquant une possible provocation au moment ou se poursuit la négociation d’un nouveau contrat portant sur l’achat de 12 appareils supplémentaires.

Contacté par notre rédaction, le constructeur français n’a pas encore répondu à nos sollicitations à ce sujet. [Des informations complémentaires pourraient être publiées dans les prochaines heures]

/// Un incident durant la visite d’Emmanuel Macron

Si l’information se confirme, cet accident serait intervenu le jour de la visite officielle en Egypte du Président de la République française Emmanuel Macron, au cours de laquelle la possibilité d’un nouveau contrat sur le Rafale a été évoqué par une source de la présidence française « Il n’est pas exclu que l’Egypte se dote ou complète sa flotte de Rafale dans les semaines ou mois qui viennent ».

 

Les forces aériennes égyptiennes connaissent bien les avions Dassault. En plus de quarante ans de partenariat, l’Egypte a volé sur Mirage 5, Alpha Jet et Mirage 2000 avant de recevoir le Rafale qui fut le 4ème avion du constructeur français à voler sous les cocardes égyptiennes. L’Egypte a passé commande début 2015 de 24 Rafale (16 biplaces et 8 monoplaces) et en possède actuellement 23 (22 EM/DM en Egypte et un en France – DM16- en essais en vol). Elle a reçu ses trois premiers appareils en juillet 2015 à Istres, ou un premier groupe d’utilisateurs égyptiens a été formé par des pilotes français de l’armée de l’Air. Cliente du constructeur français depuis les années 70, l’Égypte, tout comme elle l’avait été pour le Mirage 2000, est le premier client export du Rafale. La flotte de Rafale égyptiens appartient au 4e Escadron « Wild Wolves » du 203rd Tactical Fighter Wing « Storm » et est stationnée sur la base aérienne de Gebel El Basur, située à environ 85 kilomètres au nord-ouest de la ville du Caire.

 

/// 276 Rafale vendus depuis son 1er vol en juillet 1986

Le Rafale est entré en service en 2004 dans la Marine nationale et en 2006 dans l’armée de l’Air française pour remplacer peu à peu les sept types d’avions de combat de générations précédentes. Sur les 180 Rafale commandés par la France à ce jour, 152 ont été livrés mais 5 ont connu des accidents. A l’export le Rafle connait ces dernières années un engouement à l’export avec un total de 96 exemplaires vendus à l’Egypte, au Qatar et à l’Inde.

/// Un 5e accident pour le chasseur français depuis son entrée en service :

  • Le 06 décembre 2007 [Premier crash d’un Rafale] : Crash d’un rafale de la base aérienne de St Dizier (escadron 1/7 Provence) survenu sur la commune de Neuvic en Correze durant une mission d’entraînement « de surveillance de zone » en moyenne altitude à deux appareils non armés, à environ 4.000 mètres.
  • Le 24 septembre 2009 : Deux Rafales (M22 et M25) de la flottille 12F, embarquée sur le porte-avions Charles-de-Gaulle, s’abîment en mer au large de Perpignan. Le Sirpa-Marine déclare à l’époque à la presse être « certain qu’il y a eu collision » entre les deux appareils.
  • Le 28 novembre 2010 : Un Rafale M18 de la flottille 12F opérant depuis le porte-avions Charles de Gaulle dans le cadre de la mission Agapanthe 2010 s’abîme en mer au large du Pakistan.
  • Le 02 juillet 2012 : Un Rafale M24 de la Marine Nationale, basé à Landivisiau s’est abîmé en Méditerranée, au large des côtes espagnoles, alors qu’il effectuait une mission d’entrainement avec un F-18 de l’US Navy. Le pilote s’est éjecté, et a été retrouvé sain et sauf.

—♦—

visuels : G.Tergant – reproduction interdite

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *