Cet après midi à 16h00, quelques heures après l’annonce du Royaume Uni, la Direction Générale de l’Aviation Civile française, suivi à 18h00 de l’EASA (l’agence européenne de sécurité aérienne) nous ont informé de l’interdiction des Boeing 737 MAX 8 et 9 dans l’espace aérien.

B737 MAX 10

La France suit attentivement le déroulement de l’enquête suite au crash du vol 302 d’Ethiopian Airlines dimanche qui a fait 157 victimes dont 1 ressortissant belge, 9 français et 18 canadiens et dont la cause n’est pas connue à ce stade. Compte tenu des circonstances de l’accident en Éthiopie, les autorités françaises ont pris la décision, à titre conservatoire, d’interdire tout vol commercial effectué sur un Boeing 737 MAX à destination, au départ ou survolant le territoire français. Si les compagnies aériennes françaises ne disposent d’aucun Boeing 737 MAX dans leur flotte, certains opérateurs aériens desservent le territoire ou sont susceptibles de le faire avec cet appareil.

Dans son communiqué la DGAC indique que « La France reste attentive aux éléments à venir de l’enquête, et aux décisions que pourront prendre les autorités de certification européenne ou américaine. »

/// L’EASA cloue les deux versions de l’appareil au sol

Après le premier accident mortel du Boeing 737-8 MAX dont les causes exactes sont toujours en cours d’investigation, la Federal Aviation Administration (FAA), représentant l’état de conception de l’avion avait émis un document d’urgence, puis une règle finale AD, pour imposer certaines modifications au manuel de vol de l’avion en ce qui concerne les limites et les procédures de compensation du stabilisateur horizontal. Depuis ces publications, un nouvel accident s’est produit dimanche avec le même type.

« A ce stade précoce de l’enquête connexe, on ne peut exclure que des causes similaires aient contribué aux deux événements.» indique l’EASA dans son EAD (Emergency Airworthiness Directive)

Sur la base des informations disponibles, l’EASA estime ainsi que des actions supplémentaires pourraient être nécessaires pour garantir le maintien de la navigabilité des deux modèles concernés. Pour ces raisons et dans l’attente de la disponibilité d’informations supplémentaires, l’EASA a décidé de suspendre toutes les opérations de vol des deux modèles concernés sur son territoire avec entrée en vigueur immédiate.

Le Boeing 737 MAX ne peut donc plus être utilisé par les opérateurs dans le ciel européen, à l’exception des vols ferry non-commerciaux (jusqu’à trois cycles de vol) pour amener l’avion là où des mesures correctives pourront être effectuées.

/// Deux crash en 6 mois d’un appareil neuf dans des circonstances similaires

C’est la seconde fois en quelques mois, qu’un appareil de type Boeing 737 MAX 8 presque neuf s’écrase après son décollage dans des circonstances similaires. Fin octobre, c’était un appareil 737 MAX 8 de la compagnie indonésienne Lion Air qui s’est abîmé en mer de Java avec 189 personnes à son bord. Ce crash avait alors suscité de nombreuses réactions et des interrogations dans la communauté aéronautique mondiale, allant jusqu’à la discrète fédération américaine des pilotes de ligne qui s’était émue de l’absence d’informations et de formation suffisantes sur l’ajout d’un nouveau système : le MCAS.

/// Au Canada, on s’interroge encore

A cet heure, 24 compagnies aériennes dans le monde ont suspendu l’exploitation du Boeing 737 MAX. Voire la liste ici. Interrogée par notre rédaction au sujet d’éventuelles mesures préventives pour sa flotte, la compagnie WestJet, qui exploite 13 appareils du type, nous explique qu’elle « participe activement aux discussions avec Transports Canada, Boeing et les autres exploitants canadiens du Boeing MAX 737 », sans plus de précisions. La compagnie Sunwing a choisi également d’immobiliser ses 737 MAX. Air Canada , qui exploite 25 B737 MAX 8 , n’a pour l’instant pas répondu à nos sollicitations.

A lire sur le même sujet ⇓

/// La Chine interdit le Boeing 737 MAX 8 de vol sur son territoire

/// Singapour, le Royaume-Uni, l’Australie et la Corée interdisent le Boeing 737 MAX

300*250 french

—♦—

visuels : Boeing et AAFAAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

—♦—

visuels : AAF et FlightRadar24AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *