Après la Chine et l’Indonésie hier, c’est au tour de l’Australie, de la Mongolie et de la Corée du Sud de couler au sol les Boeing 737 MAX, des décisions qui font suite au crash du vol 302 d’Ethiopian Airlines dimanche qui a fait 157 victimes dont 1 ressortissant belge, 9 français et 18 canadiens.

Ce matin Singapour, a été le premier pays à interdire jusqu’à nouvel ordre les opérations du Boeing 737 MAX depuis et via son espace aérien, suivi en début d’après midi du Royaume-Uni. Cette décision affecte directement plusieurs compagnies aériennes, dont Air Canada, Norwegian, TUI, Turkish Airlines et Icelandair. Au moment de l’annonce, 4 B737 MAX se dirigeaient vers des aéroports au Royaume-Uni, les vols TUI ont pu poursuivre leur route vers Manchester mais les deux appareils de Turkish Airlines ont du faire demi-tour.

[ 15h00 heure de Paris ] Norwegian vient de prendre la décision de mettre au parking ses 8 exemplaires de Boeing 737 MAX 8, suivant des recommandations du régulateur aérien européen l’EASA (Source : Reuters).

Dès dimanche, plusieurs compagnies aériennes dans le monde opératrices du 737 MAX 8 ont de manière unilatérale décidé de clouer leurs avions au sol à commencer par Ethiopian Airlines et Royal Air Maroc, avant que la Chine n’interdise lundi l’exploitation de ce type d’avion sur son territoire par mesure de prudence.

 

Aucune mesure de ce type n’a pour l’instant été prise par les autorités de la sécurité civile en Europe ou en Amérique du Nord. Bien que la FAA, l’administration américaine de l’aviation, juge prématuré une décision d’interdiction de vol de l’avion, elle a demandé à Boeing d’apporter des modifications logiciels et du système de contrôle MCAS qui doit éviter le décrochage « au plus tard en avril ». Aux USA, le Boeing 737 MAX 8 est notamment exploité par les compagnies nationales American Airlines (24) et Southwest Airlines (34). Au Canada, l’avion est exploité par Air Canada (25), WestJet (13) et Sunwing Airlines (3). De leurs coté les autorités Indiennes ont imposé aux opérateurs des mesures de sécurité supplémentaires.

/// 24 compagnies suspendent l’exploitation du Boeing 737 MAX

En l’espace de deux jours, plusieurs opérateurs dans le monde ont préféré clouer au sol de manière préventive leurs avions tant que les circonstances et les causes des deux crashs intervenus à 6 mois d’intervalle ne sont pas éclaircies.

  • 9 Air (3)
  • Aerolineas Argentina (5)
  • Aeromexico (6)
  • Air Changan (1)
  • Air China (16)
  • Cayman Airways (2)
  • China Eastern Airlines (3)
  • China Southern Airlines (24)
  • Comair (1)
  • EastarJet (2)
  • Enter Air (2)
  • Ethiopian Airlines (4)
  • Fuzhou Airlines (2)
  • Garuda Indonesia (1)
  • Gol Transportes Aereos (7)
  • Hainan Airlines (11)
  • Jet Airways (8)
  • Kunming Airlines (2)
  • Lion Air (10)
  • Lucky Air (3)
  • MIAT Mongolian Airlines (1)
  • Norwegian (8)
  • Okay Airways (2)
  • Royal Air Maroc (2)
  • Shandong Airlines (7)
  • Shanghai Airlines (11)
  • Shenzhen Airlines (5)
  • Silk Air (6)
  • Xiamen Air (10)

C’est la seconde fois en quelques mois, qu’un appareil de type Boeing 737 MAX 8 presque neuf s’écrase après son décollage dans des circonstances similaires. Fin octobre, c’était un appareil 737 MAX 8 de la compagnie indonésienne Lion Air qui s’est abîmé en mer de Java avec 189 personnes à son bord. Ce crash avait alors suscité de nombreuses réactions et des interrogations dans la communauté aéronautique mondiale, allant jusqu’à la discrète fédération américaine des pilotes de ligne qui s’était émue de l’absence d’informations et de formation suffisantes sur l’ajout d’un nouveau système : le MCAS.

A lire sur le même sujet ⇓

/// La Chine interdit le Boeing 737 MAX 8 de vol sur son territoire

—♦—

visuels : AAF et FlightRadar24AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *