Groupe Dubreuil Aéro, propriétaire des compagnies aériennes Air Caraïbes et French Bee présentait la semaine dernière les résultats de ses filiales pour l’année 2018. Bien que impactés par l’augmentation du prix du Kérosène les deux transporteurs maisons ont su saisir les opportunités pour performer sur leurs marchés respectifs.

Airbus A330-323 French Blue F-HPUJ

Airbus A330-323 French Blue F-HPUJ

Air Caraïbes a réalisé un chiffre d’affaires de 481,63 millions d’euros en 2018 (+10,9% par rapport à 2017) et enregistre un résultat net de 10,43 millions d’euros après impôts, intéressement et participation. En 2017 ce chiffre était de 12 millions d’euros. La compagnie a transporté 1 614 373 passagers, soit une progression significative de 7% par rapport à 2017, avec un coefficient de remplissage global en légère amélioration : 85,9% en 2018 vs 84,2% l’année précédente.

La croissance de l’année a été tirée par l’activité long-courrier en hausse de 11,5% par rapport à 2017, avec 1 264 310 passagers transportés. Les deux lignes Paris/Guadeloupe et Paris/Martinique atteignent désormais respectivement 90% et de 90,2% de remplissage. Malgré l’arrivée de Level pour l’été 2018, Air Caraïbes est passée en première position sur la route Paris/Fort-de-France avec 36% de parts de marché et conforte sa 2ème place sur Paris/Pointe-à-Pitre avec 32% de parts de marché. Vers la Guyane, la compagnie enregistre une hausse de près de 11% du trafic. Sur le réseau Régional, alors que le programme des vols a été ajusté pour optimiser les fréquences et se repositionner sur les créneaux les plus sollicités le coefficient de remplissage du réseau inter-îles reste faible et s’établit à 64,6% en 2018.

/// Un dernier ATR, un A330 French Bee et de nouveaux A350

Le réseau régional accueillera en fin d’année un 3ème ATR 72-600 neuf qui marquera l’achèvement du renouvellement de la flotte ATR. Air Caraïbes prendra livraison le 26 juillet prochain de son troisième exemplaire de l’A350-900 de 389 sièges répartis sur trois classes de service, qui portera la flotte à 9 appareils gros-porteurs. L’A330-300 qui opère aujourd‘hui sous les couleurs de French Bee sera rétrofité avec 3 classes de service pour intégrer la flotte d’Air Caraïbes.

 

Le 16 décembre prochain elle mettra en service commercial son premier A350-1000 [F-HMIL], plus long de 7 mètres que le -900, qui sera configuré pour accueillir 429 passagers : 24 passagers en classe Madras (Affaires) équipée de sièges « full flat », 45 passagers en classe Caraïbes (Premium Economy) et 360 passagers en classe Soleil (Économique). L’avion sera positionné sur le réseau Antilles où les volumes sont les plus forts.

/// Trafic doublé pour French Bee

Après l’ouverture de La Réunion en 2017, French bee a étendu son réseau sur le Pacifique en ouvrant les routes vers San Francisco et vers Papeete (Tahiti) qui lui ont permis de réaliser un chiffre d’affaires de 147 millions d’euros sur 2018, le double de celui de 2017 (69 millions). Le trafic passagers s’établit à 396 224 passagers sur 2018.

Sur le réseau océan Indien, French bee a transporté 278 970 passagers en 2018 contre 131 839 l’année précédente sur simplement 6 mois d’opération, avec un coefficient de remplissage à 85% (+2%). La nouvelle route Paris-San Francisco-Papeete a rencontré le même succès que sur La Réunion, avec 117 254 passagers sur 7 mois d’activité en 2018 pour un remplissage qui s’établit à 79% sur le réseau pacifique.

 

En juin prochain French Bee prendra livraison d’un troisième A350-900 neuf qui lui permettra d’opérer 3 gros porteurs parfaitement identiques pour optimiser davantage encore son modèle économique.

 

—♦—

visuels : G.Février et JB.Rouer

AAF /// END

Charger plus d'articles
Cyber monday


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *