Air Corsica fêtera ses trente ans à la rentrée. La compagnie corse assure pratiquement la moitié du trafic aérien de l’Île de Beauté avec 33 lignes à destination du continent. Elle a ouvert 3 lignes internationales directes ces 3 dernières années : Bruxelles Sud Charleroi, Londres Stansted et Porto.

Air Corsica ATR 72-500 (72-212A) F-HAIB

Air Corsica ATR 42-500 F-HAIB

Comme annoncé en mars dernier sur le site actu-aero.fr Air Corsica poursuit sa diversification avec désormais une ligne réservée aux personnels d’Airbus et de ses partenaires et sous-traitants : « La Liaison » qui relie les sites industriels de Toulouse, Nantes et Saint-Nazaire. Une ligne précédemment exploitée par HOP. Pour cela, Air Corsica a intégré un nouvel ATR 42-500 totalement dédié à cette prestation et créé une base toulousaine de 11 personnes (3 équipages et 2 mécaniciens). Il s’agit d’un contrat de 5 ans qui « symbolise la solidité de notre coopération et les relations de confiance qui existe depuis longtemps entre ATR, Airbus et Air Corsica » souligne Marie-Hélène Casanova-Servas, la présidente du conseil de surveillance d’Air Corsica. « Ce projet cadre particulièrement bien avec la dynamique économique et la stratégie de diversification que nous souhaitons impulser. Que cela se fasse, de plus, aux côtés d’un groupe leader de l’aéronautique européenne ne peut que nous remplir de fierté. Un ATR 42 aux couleurs d’Air Corsica qui transporte les équipes d’Airbus entre ses différents sites industriels, quelle plus belle image pour illustrer un ancien et solide partenariat ? »

Petit détail amusant, le nouvel ATR 42-500 Air Corsica qui volait précédemment sous les couleurs du transporteur national de République Thèque, porte maintenant l’immatriculation F-HAIB, AIB étant le code d’identification compagnie utilisé par Airbus pour ses vols d’essais. [Voir les horaires des vols de « La Liaison »]

Si Air Corsica a obtenu ce marché, c’est notamment parce qu’il correspond bien à l’ADN de la compagnie, estime Philippe Dandrieux, le président du directoire : « D’une part, Air Corsica n’aurait pas pu voir le jour sans l’existence de l’avion ATR ; d’autre part, ce que nous demande Airbus en termes de ponctualité, de simplicité opérationnelle et de confort à bord est exactement la mission que nous remplissons avec nos lignes de service public ; enfin, c’est une nouvelle preuve que la Corse a l’esprit d’entreprise ! »

Air Corsica ATR 72-500 (72-212A) F-HAIB

Cabine de l’ATR 42-500 F-HAIB

Les vols internes d’Airbus ne datent pas d’aujourd’hui ni même d’hier. Ses ancêtres Snias, Sud Aviation et Aérospatiale les ont pratiqué à l’échelle européenne dès 1949 entre Toulouse et des sites tels que Nantes et Saint-Nazaire mais aussi Fairford, Naples, Séville… Avec La Liaison, Air Corsica va effectuer 390 vols par an (9 vols par semaine) et transporter plus de 22 000 passagers.

Air Corsica dispose désormais d’une flotte de 13 appareils : 6 Airbus A320 (2 A320neo seront intégrés cette année) et 7 ATR 42 et 72. Elle a totalisé l’an dernier 1,8 million de passagers avec près de 700 emplois en équivalents temps plein (ETP) et un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros. « Nous représentons 3 % du PIB de la Corse » aime à rappeler Hervé Pierret, membre du directoire d’Air Corsica. Le capital de la compagnie est détenu à 67 % par la Collectivité de Corse.

/// Une visite chez ATR

La direction d’Air Corsica a profité du lancement à Toulouse de sa Liaison Airbus pour visiter la chaîne d’assemblage d’ATR dans le bâtiment M62 d’Airbus. Un bâtiment historique puisque sa partie la plus ancienne date de 1936. Elle a vu défiler les Dewoitine, Armagnac, Caravelle et Transall avant d’accueillir les ATR lancés en 1981 par Airbus et son partenaire italien Léonardo.

ATR en assemblage

ATR en assemblage

ATR emploie aujourd’hui 1 400 collaborateurs pour un chiffre d’affaires 2018 de 1,8 milliard d’euros et un total de 1 700 appareils vendus sur les 5 continents (200 opérateurs dans une centaine de pays), soit 35 % du marché mondial des avions régionaux (jets et turbopropulseurs). « Avec ses 2 modèles, l’ATR est vraiment l’avion idéal pour de courts trajets » explique Zuzana Hnrkova, la vice-présidente Marketing. « Nous ne cessons de proposer des solutions innovantes comme la technologie ClearVision pour améliorer la visibilité du pilote ou l’approche RNP (Required Navigation Performance). Parmi nos derniers développements, il y a de nouveaux sièges plus légers,plus robustes et plus confortables, une avionique conçue pour faciliter l’approche et l’atterrissage dans des conditions de mauvaise visibilité, la nouvelle cabine Armonia, des coffres à bagages plus volumineux (un gain de 10 % grâce à un nouveau design) et un cockpit pensé pour de nombreux développements à venir. Les ATR 42- et 72-600 se distinguent aussi par leur forte commonalité (mêmes postes de pilotage, même qualification des pilotes, 85 % de pièces communes, etc.), par des émissions sonores particulièrement faibles et par une consommation de carburant inférieure de 40 % à celle d’un jet. »

Conclusion de Stefano Bortoli, président exécutif d’ATR : « Nous sommes très heureux de voir Air Corsica reprendre La Liaison d’Airbus en ATR. Les grandes qualités de notre appareil, sa technologie optimale pour les liaisons régionales, ses faibles émissions de CO2 et sa flexibilité opérationnelle en font l’appareil idéal pour une aviation plus respectueuse de l’environnement ».

—♦—

/// En Haute-Garonne, la filière aéro prévoit un ralentissement de sa croissance

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

Mise à jour G.C pour AAF / Texte et photos : Christian Guillard, www.flyandgo.fr


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *