La partie réservée aux professionnels de la 53e édition du salon Bourget se termine et laisse place aux trois journées grand public. Le salon fermera ses portes dimanche soir après une semaine d’intense activité commerciale pour les géants de l’industrie mondiale et c’est déjà l’heure du premier bilan. Avec 695 ventes d’avions commerciaux annoncées en trois jours, le cru 2019 s’annonce meilleur que prévu mais inférieur à l’édition 2017.

Toujours empêtré dans les problématiques du MAX qui tarde à reprendre les airs, pour lesquel livraisons et commandes sont à l’arrêt, le géant américain n’a pas pu rivaliser avec le constructeur européen sur cette édition.

Airbus termine ainsi le salon avec un nombre total de 363 avions vendus (contre 326 engagements en 2017), dont 149 commandes fermes et 214 engagements. Les compagnies aériennes et loueurs ont également converti 352 commandes d’aéronefs existants pour des versions neo de plus grande capacité ou aux performances étendues. Ainsi, la famille des A320neo de l’avionneur européen enregistre sans surprise la meilleure performance notamment grâce au lancement de la version XLR de l’A321neo qui totalise à lui seul 48 commandes, 79 engagements et 99 conversions. Le bilan est aussi très positif pour l’A220 qui totalise 85 appareils commandés et pour le gros-porteur A330neo qui a reçu 24 nouvelles commandes et engagements au cours du salon. Qantas : 36 A321XLR /// American Airlines : 50 A321XLR dont 30 convertis d’A321neo /// Indigo Partners : 50 A321XLR dont 32 conversions de commandes existantes pour l’A321neo et 18 des conversions d’A320neo (20 pour Wizz Air, 19 pour Frontier Airlines et 12 pour JetSMART au Chili) /// China Airlines : 11 A321neo en command et 14 autres en location /// Accipiter Holdings (loueur) : 20 A320neo d’une commande annoncée en mars /// JetBlue : 13 A321XLR (conversion d’A321neo en commande) et 10 A220-300 confirmés /// Flynas : 10 A321XLR (lettre d’intention) /// Nordic Aviation Capital (NAC) : 20 A220 (lettre d’intention) /// Atlantic Airways : 2 A320neo /// Delta : 5 A220 /// Groupe IAG : 14 A321neoXLR /// Saudi Airlines : 65 appareils de la famille A320neo dont 15 A321XLR /// Cebu Pacific : 16 A330neo, 10 A321XLR et 5 A320neo /// Virgin Atlantic : 14 A330-900 (neo) (conversion de commande d’A330ceo).

De son côté le constructeur américain Boeing, malgré une importante commande de 200 exemplaires de 737 MAX par le groupe IAG,  ne totalise que 282 commandes et engagements annoncés pendant le salon (contre 571 engagements en 2017) : International Airlines Group : 200 Boeing 737 MAX (MAX 8 / MAX 10) pour plus de 24 milliards de dollars /// Korean Airlines : 20 Boeing 787 Dreamliner (787-9 / 787-10) pour 6,3 milliards de dollars /// Korean Airlines : 10 Boeing 787-10 Dreamliner (location via Air Lease Corporation) /// Air Lease Corporation : 5 Boeing 787-9 Dreamliner pour 1,5 milliard de dollars /// Qatar Airways : 5 Boeing 777 Cargo (Freighters) pour 1,8 milliard de dollars /// China Airlines : jusqu’à 6 Boeing 777 Cargo /// Turkmenistan Airlines : 1 Boeing 777-200LR pour 346,9 millions de dollars /// ASL Aviation Holdings : 10 Boeing 737-800BCF (Boeing Converted Freighters) convertis en cargo /// GECAS : 25 Boeing 737-800BCF convertis en cargo.

/// Embraer

Avec une commande de 35 E195-E2 pour KLM Cityhopper (15 commandes fermes et 20 droits d’achat) le constructeur brésilien se rassure sur l’avenir de la version E2 de son jet qui peine à séduire sur le marché américain, sous l’effet des déboires de Boeing avec son 737 MAX. Embraer a d’ailleurs reçu au cours du salon une commande de 39 E175 pour United Airlines mais aussi 2 E175 pour Fuji Dream Airlines et 2 E195-E2 pour Binter.

/// Mitsubishi

Le constructeur japonais Mitsubishi Aircraft Corporation devrait entrer en négociation officielle sur 15 SpaceJet M100 avec « client nord-américain potentiel ». Les premières livraisons du SpaceJet M100 sont attendues en 2024.

/// ATR

Le leader mondial des appareils turbopropulseurs a reçu un total de 75 commandes, dont 35 commandes fermes émanant de NAC pour un montant estimé à 1,7 milliard de dollars américains. Cette commande inclut 17 exemplaires du nouvel ATR 42-600S, variante STOL de l’ATR 42 pour décoller et atterrir sur des pistes de seulement 800 mètres. Parmi les trois  clients de lancement de cette version, Air Tahiti a commandé 2 ATR 42-600S, Elix Aviation, loueur basé à Dublin, a signé une lettre d’intention portant sur un total de 10 appareils ATR 42-600S qui lui seront livrés entre 2022 et 2024 et un dernier client non divulgué est en négociation avec le constructeur.

—♦—

/// [Reportage] Retour en photos sur l’édition 2019 du salon du Bourget

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : AAF


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *