La nouvelle version du démonstrateur d’assistant intelligent pour les astronautes CIMON a rejoint la  Station Spatiale Internationale (ISS) ce 8 décembre 2019 à bord d’une capsule Dragon lancée par SpaceX et s’apprête à effectuer son second séjour dans l’espace. Le nouveau système CIMON-2 (Crew Interactive MObile companioN) qui dispose d’un « sens de l’orientation » et d’une « empathie » améliorés.

 

Tout comme son prédécesseur, CIMON-2 interviendra dans le module de recherche européen Columbus pour interagit avec les astronautes et affiner le processus d’interaction personne-machine et l’usage de l’intelligence artificielle dans l’espace. Après un premier séjour de 14 mois dans l’ISS le retour de SIMON est une étape décisive vers l’exploration de l’espace lointain et les vols habités vers la Lune ou vers mars.

Conçu en Allemagne par Airbus pour le compte de l’Agence spatiale allemande, le DLR, CIMON est une expérience technologique qui vise à faciliter le travail des astronautes et à améliorer leur efficacité. Un équipage en route vers la Lune ou vers Mars pourrait ainsi bénéficier d’un système d’aide basé sur l’IA, sans avoir besoin d’une liaison permanente avec la Terre. Sur Terre, ce système pourrait être utilisé pour aider les personnes chargées de tâches complexes dans des régions à l’infrastructure peu développée.

Capable de voir, d’entendre, de comprendre et de parler, CIMON est en mesure de présenter des informations et de fournir des instructions concernant les expériences scientifiques et les réparations. Il pourrait surtout effectuer les tâches répétitives, telles que la documentation des expériences, la recherche d’objets et l’inventaire. L’astronaute a ainsi un accès facilité aux documents par commande vocale et peut ainsi travailler librement avec ses deux mains.

Une caméra stéréo dans les yeux, une caméra à reconnaissance faciale haute résolution et deux caméras auxiliaires lui permettent de s’orienter et de réaliser des vidéos si besoin, alors que des capteurs ultrason mesurent en permanence les distances avec les objets pour éviter les collisions. L’intelligence artificielle est le système Watson d’IBM couplés au système de navigation autonome conçu par Airbus pour planifier les mouvements et détecter les objets offre à SIMON la possibilité de se déplacer librement dans toutes les directions en apesanteur grâce à ses douze ventilateurs internes. Il peut ainsi se tourner vers l’astronaute quand celui-ci lui parle, hocher ou secouer la tête et suivre l’astronaute, de façon autonome ou sur commande.

L’assistant intelligent CIMON a terminé son apprentissage autonome sur terre et doit désormais être entraîné par un être humain pour atteindre ses pleines capacités et accomplir toutes les taches qui pourront être confiées.

—♦—

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// END

visuels : Airbus et PB



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *