Depuis 2006, l’Observatoire de l’Espace, le laboratoire culturel du CNES, a mis en place une résidence en impesanteur à bord de l’Airbus ZERO-G, un avion, destiné aux expériences scientifiques, recréant la micropesanteur par des vols paraboliques.

Longtemps réservée à des auteurs et artistes, cette résidence se propose désormais comme un terrain de réflexions et d’expérimentations dédié à des chercheurs en Sciences Humaines dont les thèmes de travail sont liés d’une manière ou de l’autre à la question gravitaire et aux changements qu’induit sa modification.

F-WNOV A310 Zéro G Novespace

/// Une ouverture aux Sciences Humaines

Cette résidence, qui se déroulera du 28 septembre au 9 octobre 2020, a pour vocation de mener une réflexion sur la relation des êtres humains à la gravité. Dans le but de nourrir une pensée discursive, étayée d’un appareil théorique et critique, venant renforcer la volonté de l’Observatoire de l’Espace d’approcher l’univers spatial et ce que l’Espace fait à l’Homme par le biais des Sciences Humaines, la résidence fera l’objet d’un travail écrit destiné à la publication.

Les dossiers, que vous retrouvez à cette adresse, doivent parvenir à l’Observatoire de l’Espace avant le 6 avril 2020.

—♦—

visuels : V.Massé et Novespace

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *