L’avionneur européen a dévoilé au cours du salon aéronautique de Singapour son démonstrateur d’avion du futur à fuselage porteur de type « aile volante », prémisse de l’avion du futur qui pourrait remplacer la gamme A320neo à l’horizon 2030. Airbus dégaine en premier son démonstrateur alors que son rival américain Boeing est lui aussi en phase de test d’un concept similaire.

 

Avec 2 mètres de long et 3,2 mètres de large, pour une surface d’environ 2,25 m², MAVERIC pour « Model Aircraft for Validation and Experimentation of Robust Innovative Controls » est un petit démonstrateur technologique, sorte de maquette utilisée depuis environ un an par les ingénieurs d’Airbus pour tester les concepts innovants d’un avion à fuselage porteur et les possibilités d’intégration des systèmes de propulsion dans le but de réduire de 20% la consommation de carburant par rapport aux avions monocouloirs actuels. Lancé en 2017, le démonstrateur MAVERIC a pris son envol en juin 2019 et poursuit depuis une campagne d’essais en vol jusqu’à la fin du deuxième trimestre 2020.

En testant des technologies de ruptures à petite échelle, Airbus est en mesure d’évaluer leur potentiel en tant que futurs produits viables explique le groupe qui précise qu’il n’a « pas de délai précis pour la mise en service ».

 

Le passage d’une conception avec fuselage et aile reliée vers un aéronef à architecture hybride, disposant d’un fuselage intégral et porteur, constituerait une véritable révolution dans l’industrie aéronautique civil et le transport de passagers.

/// Un avion grandeur réel à l’horizon 2030

Le projet MAVERIC inspire directement le futur de par sa forme en “V” ou delta, qui rompt avec l’architecture actuelle des avions de ligne. En plus d’offrir une portance accrue, le fuselage d’un tel appareil pourrait offrir une toute nouvelle expérience passagers à bord grâce à l’espace disponible dans la cabine qui couvre presque la totalité de la largeur de l’avion.

 

S’il voit le jour, ce type d’aéronef, qu’Airbus présente comme l’avion du futur, pourrait accueillir 150 à 200 passagers à bord dans une cabine très futuriste. Le lancement potentiel d’un premier modèle grandeur nature pourrait intervenir à l’horizon 2030-2035.

Dans un second temps, comme cela a été le cas pour la conception de long-courrier à partir des connaissances acquises sur les appareils court moyen-courriers, un tel concept pourrait à terme être envisagé dans une version gros-porteur.

—♦—

/// E-Fan X le démonstrateur de vol hybride d’Airbus, Rolls-Royce et Siemens

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// END

visuels : Airbus



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *