Le groupe Airbus a publié ce jeudi ses résultats consolidés pour 2019 et ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice 2020. L’industriel européen affiche une performance en demi-teinte avec la livraison de 863 avions commerciaux et de 332 hélicoptères l’année derniére mais son bénéfice a été très largement impacté par divers charges, dont les plus importantes sont celles relatives aux accords conclus avec les autorités pour clore les enquêtes de corruption aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France (-3,598 milliard d’euros) et aux charges liées aux contrats d’export de l’A400M (-1,212 milliard d’euros) et du programme A380 (-202 millions d’euros). Résultat, l’industriel  a publié une perte nette de 1,36 milliard d’euros pour l’exercice 2019.

Le chiffre d’affaires consolidé d’Airbus en 2019 s’est établi à 70,5 milliards d’euros contre 63,7 milliards d’euros en 2018. L’EBIT (bénéfice avant intérêts et impôts) ajusté d’Airbus de l’exercice 2019 affiche 6 358 millions d’euros (contre 4 808 millions d’euros en 2018), soit une progression de 32 %. L’EBIT (reporté) consolidé s’établit à 1,3 milliard d’euros (contre 5 048 millions d’euros en 2018) avec une perte par action (reportée) à -1,75 euro, soit une perte nette consolidée de 1,36 milliard d’euros pour l’exercice 2019. Airbus propose un dividende 2019 de 1,80 euro par action, en hausse de 9 % par rapport à 2018 et confirme de solides perspectives de croissances durable pour 2020.

Le chiffre d’affaires d’Airbus Helicopters tout comme celui d’Airbus Defence and Space restent globalement stables par rapport à l’exercice précédent, avec un EBIT ajusté respectif de 422 millions d’euros (380 millions d’euros en 2018) et 565 millions d’euros (935 millions d’euros en 2018).

/// Un haut niveau de commandes et de livraisons

Les commandes nettes d’avions commerciaux ont augmenté et atteint 768 avions (vs 747 en 2018), dont 32 A350 XWB, 89 A330 et 63 A220 et le carnet de commandes atteignait 7 482 avions commerciaux à la fin 2019. Dans un contexte de marché difficile, Airbus Helicopters a enregistré 310 commandes nettes sur l’ensemble de l’exercice contre 381 unités en 2018. Les prises de commandes d’Airbus Defence and Space s’élèvent au total à 8,5 milliards d’euros, notamment grâce aux contrats de services de l’A400M. Les prises de commandes consolidées en 2019 ont progressé à 81,2 milliards d’euros (2018 : 55,5 milliards d’euros), portant la valeur du carnet de commandes consolidé à 471 milliards d’euros au 31 décembre 2019 contre 460 milliards d’euros fin décembre 2018.

Airbus a établi un nouveau record de livraisons en 2019 avec 63 appareils de plus qu’en 2018, soit un total 863 avions commerciaux livrés : 48 A220, 642 de la famille A320, 53 A330, 112 A350 et 8 A380. Les livraisons d’A320Neo ont augmenté de 43 % par rapport à l’exercice précédent, pour atteindre 551 unités et la montée en cadence de l’A321 a permis de livrer 100 appareils de plus qu’en 2018.

Airbus A320neo Air Corsica « I SANGUINARI » F-HXKB [MSN9348]

En 2019, 14 avions de transport militaire A400M ont été livrés, pour un total de 88 exemplaires en service à la fin décembre. Le programme a franchit au cours de l’année écoulée des étapes importantes : parachutage depuis les portes latérales, 1ère livraison par l’air et réalisé avec succès ses premiers contacts secs avec un hélicoptère Caracal.

/// Perspectives pour 2020

Pour 2020, le groupe Airbus table sur un taux de croissance de l’économie mondiale et du trafic aérien international conforme aux prévisions indépendantes. L’avionneur européen étudie avec ses fournisseurs la possibilité d’augmenter encore la cadence du programme A320 au-delà de 63 exemplaires par mois et anticipe d’accroître sa cadence de production mensuelle de 1 ou 2 avions supplémentaires par mois en 2022 et 2023 pour atteindre à cette échéance jusqu’à 67 livraisons mensuelles.

China Southern A350 MSN0318

Malgré un marché des gros porteurs qui a ralenti en 2019, Airbus table sur la livraison de 40 A330 par an à partir de 2020 en maintenant une cadence de livraison stable de 9 à 10 A350 par mois. Au total Airbus espère livrer autour de 880 appareils commerciaux en 2020 et anticipe un EBIT ajusté d’environ 7,5 milliards d’euros.

—♦—

/// MAVERIC : le démonstrateur d’avion « aile volante » d’Airbus

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// END

visuels : AAF et Airbus

Cyber monday


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *