L’administration américaine a annoncé vendredi une hausse des tarifs douaniers pour l’importation d’avions européens à compter du 18 mars prochain qui passeraient de 10% à 15%. L’avionneur européen Airbus a dès samedi réagi dans un communiqué de presse dans lequel il dit regretter «profondément» la décision du Bureau du représentant américain au commerce (USTR) qui « aggrave encore les tensions commerciales entre les États-Unis et l’UE».

Pour Airbus, la hausse des droits de douanes sur ses avions ne tient pas compte des observations faites par les compagnies aériennes américaines qui vont payer leurs appareils plus cher en répercutant cette hausse tarifaire sur le prix des billets d’avion payés par les voyageurs en créant ainsi «une plus grande instabilité pour les compagnies aériennes américaines qui souffrent déjà d’une pénurie d’avions».

L’industriel européen entend poursuivre ses discussions avec ses clients américains et travaillera avec eux pour «atténuer autant que possible les effets des tarifs (…) et continuera de faire pression pour un règlement négocié de ce différend de 15 ans».

Airbus s’en remet aussi à une potentielle décision de l’OMC, qui pourrait d’ici le mois de juin autoriser l’Union Européenne à imposer des taxes sur plusieurs appareils de Boeing (737Max, 787 et 777), qui pourrait changer la position de l’USTR.

—♦—

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// END

visuel : Airbus



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *