L’Armée de l’air française vient de confirmer son intérêt pour faire l’acquisition de Boeing CH-47F Chinook, l’hélicoptère de transport lourd par excellence des commandos, qui équipe encore aujourd’hui les forces armées de 19 pays dans le monde.

 

Selon les informations de Globalflight, la France serait sur le point de louer deux exemplaires de l’hélicoptère américain pour des besoins d’évaluation avant une potentielle commande. C’est ce que laisse penser les propos du colonel Bruno Paupy, directeur adjoint de la division « plans, programmation et évaluation » de l’Armée de l’air française, qui s’exprimait dans le cadre de la conférence de l’International Military Helicopter 2020 de Defense IQ à Londres le 25 février dernier et rapportés par nos confrères de Globalflight.

 

L’Armée de l’air cherche à combler un « déficit de capacités » pour se déployer en territoire ennemi et pour se faire, la France pourrait choisir la version améliorée à longue portée du Chinook, le MH-47G Block II, équipé d’un cockpit numérique, de nouvelles pales de rotor avancée (ACRB). Le Colonel Paupy a aussi précisé que les appareils seraient dans un premier temps pris en location avant une éventuelle commande qui n’interviendrait pas avant 2025, au moment de la prochaine Loi de programmation militaire (LPM).

Depuis son entrée en service en 1962, l’hélicoptère de transport lourd de prédilection des opérations spéciales américaines a été fabriqué à plus de 1180 exemplaires.

 

/// Chantiers de modernisation des flottes d’hélicoptères de la défense française

Si l’annonce se concrétise, la France renouera avec l’exploitation d’hélicoptères lourds au sein des forces armées. La Marine Nationale ayant retiré du service ses derniers Super Frelon en 2010.

Rappelons par ailleurs que dans la Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 la France a commandé 169 hélicoptères Guépard, version militarisée du H160 d’Airbus Helicopters dont les livraisons débuteront en 2026. Le programme HIL (hélicoptère interarmées léger) doit permettre aux trois armées françaises de disposer d’une flotte unique d’hélicoptères en remplacement de cinq types différents actuellement, dont certains en service depuis les années soixante-dix comme les Gazelle de l’armée de terre, les Alouette III, Dauphin et Panther de la Marine nationale et les Fennec de l’Armée de l’air. L’armée de l’air française travaille parallèlement à la définition du Standard 2 pour moderniser ses 10 Caracals à l’horizon 2028-2030 et ainsi leur permettre de rester opérationnels au delà de 2024.

—♦—

/// La France accélère l’arrivée du H160M « Guépard » futur hélicoptère interarmées léger

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : R.Khanna-Prade, G.Carré et Boeing



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *