L’avionneur européen Airbus Defense and Space a réalisé début 2020 plusieurs vols tests de ravitaillement en vol entièrement automatique d’un avion de chasse F-16 de l’armée de l’air portugaise avec un A330 MRTT. L’aboutissement de cette campagne d’essais en vol, réalisée au-dessus de l’océan Atlantique, intervient près de 36 mois après les premiers contacts à sec réalisés du système A3R au printemps 2017. 

Cette étape clé pour le système A3R pourrait permettre le lancement de son industrialisation sur A330 MRTT qu’Airbus prévoyait initialement dès 2019. La campagne d’essais du système A3R a aujourd’hui atteint un total de 45 heures d’essais en vol et 120 contacts secs couvrant toute l’enveloppe de ravitaillement en vol. Les F-16 et l’A330 MRTT poursuivent actuellement l’évaluation de la maturité et des capacités du développement actuel du système, dont la phase de certification doit débuter en 2021.

/// Automatique et modulaire

L’approche initiale d’un avion de chasse pour son ravitaillement en vol, qui s’effectue à une vitesse autour de 270KT, et le suivi du récepteur sont normalement effectués par un opérateur de ravitaillement en air (ARO) qui se situe à l’arrière du tanker.

Le système A3R d’Airbus comprend un tracking (un suivi) numérique qui détermine la position du réceptacle de ravitaillement et de la bonde. Lorsqu’il est activé, il déploie et guide automatiquement la perche de ravitaillement vers le récepteur de l’avion suiveur en maintenant une distance de sécurité. Le faisceau télescopique qui se trouve à l’intérieur de la flèche peut être ensuite contrôlé manuellement par l’opérateur de ravitaillement ou réaliser de manière automatique le maintien de distance ou le contact.

À ce stade, le lancement du transfert de carburant tout comme la déconnexion de la perche sont commandés manuellement par l’ARO qui surveille simplement l’opération d’éloignement automatique de la flèche et la rétractation de la perche télescopique.

 

Le système ne nécessite pas d’équipement supplémentaire sur la perche de ravitaillement et réduit la charge de travail de l’opérateur en améliorant la sécurité des opérations de ravitaillement, notamment en conditions difficiles mais offre surtout la possibilité d’optimiser en conditions opérationnelles le temps et le nombre de ravitaillement en vol afin de maximiser le temps de vol en mission. 

—♦—

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// ENDvisuels : Airbus Défense & Space



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *