Alors que l’industrie aérienne mondiale continue de faire face aux répercussions de la pandémie de COVID-19 et que Boeing essuie toujours les suites de la crise du 737 MAX, l’industriel américain a annoncé sa décision de regrouper ses activités de production du 787 Dreamliner dans son usine de North Charleston, en Caroline du Sud, à partir de la mi-2021.

La décision de Boeing intervient au moment où le Groupe s’applique une discipline financière drastique et des mesures stratégiques pour préserver sa trésorerie pour non seulement repositionner certaines activités dans le contexte mondial actuel et améliorer sa performance sur le long terme. 

Boeing a commencé à assembler des avions 787-8 et 787-9 à Everett en 2007, l’usine de North Charleston devenant la deuxième chaîne d’assemblage final (FAL) opérationnelle en 2010 et seul ce site (North Charleston) dispose des installations pour la construction du 787-10, le plus grand des modèles de la famille 787. 

 

La production du 787 se poursuivra néanmoins à Everett, dans l’État de Washington, jusqu’à ce que les cadences de production du programme atteignent les six avions par mois en 2021. Le site de Puget Sound, dans la région de Seattle, continuera à produire les programmes 737, 747, 767 et 777.

L’impact sur l’emploi à Everett et North Charleston de cette décision n’est pas encore connu.

/// La production de 787 sous surveillance

Début août 2020, avant les révélations de deux « problèmes » de qualité sur le fuselage des 787, l’autorité fédérale de l’aviation américaine des transports (FAA) a fait une proposition de double sanction financière à l’égard de Boeing pour un total de 1,25 million de dollars, pour des violations présumées du programme qui permet à l’avionneur d’effectuer certaines fonctions au nom du régulateur américain.

Selon la FAA, des dirigeants de Boeing auraient exercé des pressions indues ou ont interféré avec le travail des personnes désignées par la FAA dans l’usine de Charlotte, en Caroline du Sud. 

ligne d’assemblage de 787

L’administration américaine des transports a décidé en septembre dernier de mener ses propres investigations concernant des défauts de qualité mis en lumière sur huit Dreamliners exploités notamment par Singapore Airlines, United Airlines et Air Canada et qui ont dû être retirés du service. [voir cet article]

Au total quelques 977 exemplaires de Boeing 787 Dreamliner sont en exploitation dans le monde.

Separateur fin article

visuels : AAF et Boeing

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *