La production du vaccin contre la Covid-19 a débuté sur plusieurs continents et devrait atteindre son maximum au deuxième trimestre 2021. Plus de la moitié des doses de vaccins dans le monde devraient être transportée par avion. Un défi gigantesque qui selon l’IATA, constituera le plus grand transport aérien d’une seule marchandise jamais réalisé.

Pour cette mission hors normes, l’industrie pharmaceutique mondiale pourra s’appuyer sur 12 installations de manutention pharmaceutique à température contrôlée dans les hubs de Amsterdam, Barcelone, Bruxelles, Le Cap, Copenhague, Francfort, Johannesburg, Londres, Madrid, Miami, New York JFK et Paris CDG.

Depuis le début de la crise sanitaire, les acteurs du fret aérien et de la logistique à Paris-Charles de Gaulle sont fortement mobilisés pour assurer la continuité de l’activité cargo et l’acheminement des denrées  et marchandises essentielles à la vie économique du pays : équipements et matériels médicaux, produits alimentaires ou composants et pièces détachées pour l’industrie.

Pour le Directeur Général d’Air France Cargo « La qualité des installations dédiées à la chaine du froid font de Paris Aéroport – Charles de Gaulle (CDG) un Hub logistique sûr et de premier plan, parfaitement adapté à cette opération sans précédent. En 30 ans de transport de produits pharmaceutiques, nous avons démontré l’expertise de nos équipes, et notre agilité face aux spécificités de ces marchandises sensibles et prioritaires. »

 

Réunis au seins de l’ACFA, association professionnelle regroupant l’ensemble des opérateurs du cargo de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle (plateforme aéroportuaire, transitaires, handlers, expressistes et compagnies aériennes) ainsi que les services de l’État (Préfecture déléguée pour la sécurité et la sûreté des aéroports parisiens, Direction Générale des Douanes et des Droits Indirects, Direction Générale de l’Aviation Civile), les acteurs du fret aérien et de la logistique de la plateforme parisienne ont rapidement initié des réflexions pour optimiser les flux et la chaîne d’approvisionnement des futurs vaccins avec comme mots d’ordre principaux la rapidité et la sécurité des flux de marchandises.

Différents grands opérateurs implantés sur la Cargo city de Paris-Charles de Gaulle ont obtenu ces dernières années la certification CEIV Pharma (Center of Excellence for Independent Validators) qui est devenue la norme internationale de référence dans le transport des produits pharmaceutiques, en particulier des vaccins, et ont développé une expertise de longue date reconnue au plan mondial.

Pour s’assurer d’un traitement sûr et conforme aux standards les plus stricts du secteur pharmaceutique, le hub de Paris-Charles de Gaulle dispose de plus de 3 500 m² d’entrepôts spécialisés dans le stockage des produits thermosensibles (entre +2 ° et +8°), alors même que certains vaccins pourraient être transportés par avion dans des containers ou des emballages spécifiques et autonomes en froid qui permettent de maintenir une température de -70°, voire -80°, sur une durée pouvant atteindre dix jours.

Ceva Logistics

De nouvelles pistes d’amélioration sont en cours d’évaluation pour accroître la performance de l’aéroport dans la gestion des flux de vaccins, via la réduction au maximum du temps de passage des vaccins sur l’aéroport et en particulier pour les procédures de dédouanement qui participera à diminuer autant que possible le temps de transit des précieux vaccins entre les camions et les soutes des avions.

Separateur fin article

/// Fret : Iberia convertit son 1er A330-300 en cargo 

visuels : Paris Aéroport, Air France Cargo, G.Carré et Ceva Logistics 

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *