L’aéroport de Guadeloupe Pôle Caraïbes vient de présenter les chiffres de trafic passagers de l’année écoulée qui enregistre, sans réelle surprise, un recul de 50% de son trafic passagers à Pointe-à-Pitre. Le total des 1 269 864 passagers traités en 2020 replace pourtant la plateforme aéroportuaire ultramarine sur son niveau d’activité de l’année 1988 !

L’année 2020 avait pourtant démarré avec un trafic stable en janvier et février (-1,7%)  et  des  perspectives  très  prometteuses  comme l’arrivée  du puissant transporteur low-cost américain jetBlue avec 3 rotations par semaine depuis New York (JFK) en test ou encore le renforcement du programme de vols directs d’Air Belgium qui laissait présager un bonne dynamique touristique pour l’année entière et d’attendre l’objectif de dépasser les 2,5 millions de passagers en 2020. Mais c’était sans compter sur la pandémie surprise de  COVID19 qui a atteint l’Europe et les Amériques à la mi-mars 2020 en portant un violent coup d’arrêt à ces projections.

/// Recul de 46% vers la Métropole

Le  trafic  passagers vers  la  métropole est  en  recul  de  près  de  46%,  sur  l’année  avec  813  600  passagers  en  2020  contre  1 502  700  l’an  passé (-689  000  passagers), conséquence de la crise sanitaire et l’adaptation à la baisse des  programmes  de vols qui correspond à une offre de sièges en diminution de près de 35% par rapport à 2019 pour les trois compagnies, Air Caraïbes, Air France et Corsair qui opèrent la liaison avec Paris. Le nombre de vols a diminué d’un tiers, passant de près de 4 100, à un peu moins de 2 700. Enfin, l’arrêt d’activité de LEVEL  (-100 000  sièges  sur 310  vols) représente à elle seule près  d’un  quart de la baisse de capacité observée sur l’année.

/// Le réseau régional en baisse de 40%

Le trafic sur le réseau régional a mieux résisté et enregistre une baisse de 40% vers les Îles du Nord (Saint Martin Grand Case et Saint Barthélémy) avec un peu plus de 116 000 passagers contre environ 192 000, l’an passé. Si le trafic vers Saint Barthélémy, destination soumise à moins de restrictions, s’est maintenu à environ 90% de son niveau de 2019, enregistrant même sur le second semestre une augmentation  de  l’offre  en  raison  des  redéploiements  de  flotte  de  la  compagnie  Air  Antilles, le trafic vers Saint Martin Grand Case a subi une baisse significative de plus de 46% après les restrictions de déplacement à l’issue de la période estivale.

Departing par jean-boris-h sous (CC BY-NC-ND 2.0) https://www.flickr.com/photos/jeanborish/24495042412/ https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/

Vers la Martinique et la Guyane, le trafic recul de 53% (207 500 passagers transportés contre  439  000  l’an  passé),  durement  impacté  par  le  1er  confinement puis par la recrudescence de l’épidémie dans les deux départements. Vers l’Amérique du Nord et la Caraïbe, le trafic reste au point mort. Les  fréquentations  des  lignes  vers  les  îles  de  la  Caraïbe  (hors  Antilles  Françaises)  et  l’Amérique du Nord ont respectivement chuté de 80% et 70% suite aux fermetures de frontières toujours en vigueur fin 2020.

/// Le transport de fret perd 20%

Le trafic fret a également été fortement affecté par la crise sanitaire et enregistre une baisse de volume de près de 20% en 2020 sous l’effet de la forte baisse du fret à l’export (-30%) impacté par la diminution des capacités en soute qui n’a pas été compensé par la  mise  en  place  de  vols  affrétés ou  de  rotations  supplémentaires  tout  cargo pour le fret sanitaire et médical. 

En décembre 2020 le volume de fret est reparti à la hausse   (+6,4% vs décembre  2019) grâce au retour des capacités d’avions passagers sur les 15 derniers jours de l’année.

Separateur fin article

visuels : Aéroport de Guadeloupe et jean-boris-h sous (CC BY-NC-ND 2.0)

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *