La ministre des Armées française, Mme Florence Parly, s’est rendue dans l’usine Dassault Aviation d’Argonay ce vendredi 29 janvier dans la matinée pour signer un contrat d’achat de 12 Rafale qui remplaceront, comme le réclamaient des sénateurs,  les avions vendus par l’armée de l’Air et de l’Espace française à l’armée de l’Air grecque.

Ce contrat de 12 avions neufs dont les livraisons sont prévues entre 2025 et 2030 serait évalué à 1,2 milliard d’euros en se basant sur une fourchette tarifaire d’une centaine de millions d’euros pour un avion tout équipé.

Cet investissement sera notamment financé par le produit de la vente des Rafale d’occasion à la Grèce évalué autour de 400 millions d’euros par le cabinet de la ministre.

Rafale Cockpit HUD

Avant la signature du contrat, Dassault Aviation disposait de 28 Rafale en commande restant à livrer à la France qui disposera à terme d’une flotte de 171 Rafale : 129 dans l’armée de l’Air et de l’Espace et 42 dans la Marine Nationale.

Rappelons que le retrait des 12 appareils d’occasion de l’armée de l’Air cédés à la Grèce dans le cadre du contrat d’acquisition signé ce lundi débutera à partir de l’été 2021 et s’échelonnera sur deux ans.

Separateur fin article

/// Défense : la Grèce signe pour l’achat de 18 Rafale Dassault Aviation

visuels : Etat Major des Armées, Dassault Aviation et AAF

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *