Ce vendredi matin à l’occasion de la rencontre à Rome entre les ministres français et italien en charge de l’économie messieurs Bruno Le Maire et son homologue Giancarlo Giorgetti, la société européenne de lancements spatiaux Arianespace a annoncé la signature d’un accord avec l’industriel italien Avio pour démarrer la mise en production de 10 nouvelles fusées Vega-C, prévus en livraison à partir de 2023.

Avec la signature de contrat, Arianespace engage la quatrième commande (batch 4) de lanceurs légers Vega. Ce lot est le premier uniquement composé de la version optimisée Vega C, qui offre un gain de compétitivité pour relancer l’industriel dans la course avec son homologue privé américain SpaceX.

Une partie des fusées Vega C de ce quatrième lot serviront à partir de 2023 pour des missions stratégiques mises en œuvre par les institutions européennes. En 2021 Arianespace devrait se voir confier le lancement des neuf prochains satellites du programme Copernicus, dans le cadre du financement multi-annuel 2021-2027 de la Commission européenne.

Nouvelle coiffe Vega-C

Nouvelle coiffe Vega-C

La performance et la polyvalence de Vega-C permettent à Arianespace de proposer la meilleure offre possible pour des missions en orbite basse héliosynchrone, balistiques ou en orbite de transfert vers le point de Lagrange L1. Si Vega-C, dont le premier lancement prévu en 2021, bénéficiera d’un volume sous coiffe accru à un prix équivalent à celui des lancements opérés avec Vega, elle ne propose pour l’instant aucune possibilité de réutilisation partielle à l’instar de la fusée de SpaceX Falcon 9, dont la dernière version peut placer une charge utile de 22,8 tonnes en orbite basse ou de 8,3 tonnes en orbite de transfert géostationnaire.

Separateur fin article

visuels : Arianespace

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *