La Direction générale de l’armement  (DGA) a notifié auprès d’Airbus Helicopters, Babcock et Safran Helicopter Engines la tranche optionnelle portant sur les deux derniers H160 de la flotte intérimaire (FI) marine. Ces deux appareils compléteront les quatre H160 déjà contractualisés en février 2020, dont le premier est en cours d’assemblage dans l’usine Airbus Helicopters de Marignane.

Les six H160 FI configurés pour le sauvetage en mer seront mis en œuvre progressivement à partir de mai 2022, sur la base aéronavale (BAN) de Lanvéoc-Poulmic, l’aéroport de Cherbourg et la BAN d’Hyères. 

La Marine nationale doit débuter l’exploitation de ces appareils dès 2022 pour une période de dix ans de manière à prendre la relève des Caiman et Panther sur les missions d’alerte SAR/SECMAR à terre et en mer, à bord des frégates, en attendant l’arrivée des H160M « Guépard ».

Commandés en 2018, les H160 FI seront équipés et maintenus en condition opérationnelle par Babcock dans le cadre d’un partenariat avec Airbus Helicopters et Safran Helicopter Engines. Ce partenariat permettra d’assurer un haut niveau de disponibilité des appareils, nécessaire à la permanence de la mission de secours en mer sur la façade Atlantique et la façade méditerranéenne. Fabriqués par Airbus Helicopters, les six H160 FI seront notamment équipés de treuils et de cabines modulaires permettant un aménagement optimisé pour chaque mission de l’action de l’Etat en mer (AEM). Ils seront aussi certifiés pour le vol aux jumelles de vision nocturne nécessaires notamment pour le treuillage de nuit.

Les six hélicoptères H160 FI seront militarisés a minima par Babcock, société d’ingénierie spécialisée dans le soutien aux services stratégique des États afin de répondre aux besoins opérationnels de la Marine nationale. Babcock assurera notamment l’installation du système optronique Euroflir 410 de nouvelle génération de Safran Electronics & Defense.  

Rappelons que la France prévoit de commander dans le cadre du programme HIL un total de 169 exemplaires de la version militaire H160M, dénommé « Guépard » dans les forces françaises, un hélicoptère bimoteur de moyen tonnage de nouvelle génération équipé de moteurs Arrano de Safran Helicopter Engines. Ces aéronefs doivent remplacer cinq flottes d’hélicoptères en service dans les forces armées françaises.

Separateur fin article

/// La France accélère l’arrivée du H160M « Guépard » futur hélicoptère interarmées léger

visuels : Airbus

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *