La Direction générale de l’armement (DGA) fournira quatre hélicoptères H160 à la Marine nationale française pour des missions de recherche et de sauvetage via un partenariat entre Airbus Helicopters, Babcock et Safran Helicopter Engines.

La Marine nationale commencera à exploiter ces hélicoptères dès 2022 pour une période de dix ans. Cette flotte intérimaire de H160 permettra à la Marine nationale de remplacer l’Alouette III, qui se retire du service, en attendant la livraison de ses futurs « Guépard ».

« Guépard » Marine Nationale

Airbus Helicopters, Babcock et Safran Helicopter seront chargés du soutien de la flotte pour garantir la disponibilité et la performance des appareils. Le retour d’expérience de la Marine nationale bénéficiera à la conception de la version militaire du H160 et de son système de support.

/// L’Hélicoptère Interarmées Léger de la France

Rappelons que dans le cadre de la Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025, la France a commandé 169 exemplaires H160M en version militaire, connu sous le nom de code « Guépard » dans les forces armées françaises.

Le « Guépard » est la pierre angulaire du programme d’« HIL » pour Hélicoptère Interarmées Léger, qui doit permettre aux trois armées françaises (Terre, Air et Marine) de bénéficier d’une flotte unique d’hélicoptères pour remplacer cinq différents types actuellement en service : Gazelle de l’armée de Terre, Alouette III, Dauphin et Panther de la Marine nationale et Fennec de l’armée de l’Air. Les premières livraisons de « Guépard » français sont attendus pour 2026.

—♦—

/// La France accélère l’arrivée du H160M « Guépard » futur hélicoptère interarmées léger

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// END

visuels : Airbus Helicopters



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *