La baisse du trafic aérien s’est accentuée en avril à l’aéroport de Guadeloupe qui accuse 81% de recul par rapport à l’année 2019, en raison du maintien des restrictions affectant le transport aérien, tous réseaux confondus.

Ainsi, avec 43 436 passagers transit inclus en avril 202, contre 223 344 en avril 2019, le mois d’avril 2021 confirme une tendance baissière établie depuis le début de l’année consécutive au durcissement des mesures de prévention sanitaires.

Avec un trafic en retrait de plus de 50% par rapport à 2020 (et 67% par rapport à 2019) sur les 4 premiers mois de l’année 2021, la tendance baissière qui devrait se confirmer sur le second trimestre et la plateforme anticipe logiquement une année 2021 inférieure à celle de l’année 2020.

les sainte - Guadeloupe

Les Saintes – Guadeloupe

France hexagonale en baisse

La forte baisse que subit le trafic global est directement corrélée à la diminution de la fréquentation de l’axe Paris-Pointe à Pitre, qui perd, entre avril 2019 et avril 2021, 120 000 passagers soit 84% de son trafic. L’imposition de motifs impérieux pour les déplacements entre Paris et la Guadeloupe, dans les 2 sens, ainsi que pour les déplacements inter-régionaux sur le territoire hexagonal, continuent de peser implacablement sur la fréquentation touristique et les flux de voyageurs.

Réseau régional à la peine

Avec un peu plus de 6 500 passagers en avril dernier, versus plus de 18 000 en 2019, le trafic passagers vers les Iles du Nord (Saint Martin Grand Case et Saint Barthélémy) est en baisse de 70% avec des baisses comparables pour les deux destinations.

Vers la Martinique et la Guyane, le trafic poursuit sa baisse accusant 72% de repli (avec un peu moins de 11 000 passagers transportés contre près de 40 000 en 2019), le transport de passagers vers ces départements étant soumis aux mêmes restrictions que les autres axes.

Amérique du Nord, Caraïbe et Europe au point mort

Les fréquentations des lignes vers les iles de la Caraïbe hors Antilles Françaises et l’Amérique du Nord sont toujours au point mort en raison des fermetures de frontières des pays concernés toujours en vigueur.

A fin avril, le trafic est toujours inexistant vers ces destinations et les mesures de restriction, à l’entrée ou en provenance de ces pays, ne devraient pas permettre d’envisager une reprise des liaisons avant l’été, dans le meilleur des cas estime l’aéroport de Guadeloupe.

Cette absence de vols sur ce réseau représente une perte de plus de 16 000 passagers, générant, ainsi, 10% de la baisse globale du trafic au mois d’avril.

 

L’absence de tourisme de croisière, et les restrictions de déplacement en vigueur en Belgique maintiennent le faisceau « Europe » à zéro en avril 2021, ce qui représente une perte de 1 000 passagers par rapport à mars 2019. Plus de 50% de baisse cumulée depuis janvier 2021 par rapport à 2020 et 67% par rapport à 2019 Au cumul, ce sont 318 592 passagers qui sont passés par l’aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes depuis janvier 2021, contre 642 548 en 2020 et 979 811 en 2019 à la même période, soit une baisse de plus de 324 000 passagers par rapport à 2020 (et 661 000 par rapport à 2019).

Separateur fin article

/// Air Caraïbes et French bee confirment le programme de vols de l’été 2021

visuels : PB et G.Février

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *