L’avionneur européen a publié la semaine dernière ses résultats pour les neuf premiers mois de 2021 qui reflètent le volume à la hausse des livraisons dans un contexte de reprise forte du marché du transport aérien mondial.

Les revenus d’Airbus des neuf premiers mois de l’année s’élèvent à 35,2 milliards d’euros (+ 17%) et les commandes nettes d’avions commerciaux totalisent 133 appareils. L’EBIT ajusté s’élève à 3,37 milliards d’euros, versus -125 millions sur la même période en 2020, pour un flux de trésorerie disponible avant fusions et acquisitions et financements-clients de 2,3 milliards d’euros au 30 septembre 2021.

Depuis le début de l’année, le nombre de commandes brutes d’avions commerciaux atteint les 270 aéronefs (370 en 2020) et 133 commandes nettes après annulations (300 en 2020). Son carnet de commandes au 30 septembre 2021 totalisait 6 894 avions commerciaux en commande.

Cadence de production en progression

Le chiffre d’affaires généré par les activités avions commerciaux d’Airbus a progressé de 21 % sous l’effet de l’amélioration de la situation liée au COVID-19. Le groupe a livré un total de 424 avions commerciaux sur la période (contre 341 avions sur 9 mois en 2020), dont 34 A220, 341 avions de la famille A320, 11 A330, 36 A350 et 2 A380. Airbus entend toujours livrer 600 avions commerciaux en 2021.

/// Delta ajoute 25 A321neo et accélère les livraisons d’A350 et A330neo

Après une période tampon durant laquelle Airbus a ralenti la production pour s’adapter aux besoins de ses clients et plus globalement du marché impacté par la crise sanitaire, Guillaume Faury, le président exécutif du groupe estime que l’activité est sur la bonne trajectoire pour retrouver ses niveaux de production d’avant crise. L’avionneur ajuste l’objectif de production de la famille A320 à 65 par mois d’ici l’été 2023, au lieu de 64 unités par mois d’ici le deuxième trimestre 2023, mais confirme son intention de produire jusqu’à 75 appareils par mois d’ici 2025.

La cadence de production actuelle de 5 exemplaires d’A220 par mois devrait passer début 2022 à 6 pour atteindre 14 unités mensuelles en 2025. L’industriel prévoit toujours la montée en cadence du programme A320 sur une trajectoire de 65 avions produits par mois d’ici l’été 2023.

FAL Airbus A330 TAP

Les récents contrats pour le programme A330neo vont permettre la montée en cadence d’environ 2 avions à presque 3 aéronefs assemblés mensuellement à Toulouse d’ici la fin 2022. Le programme A350 devrait passer d’environ 5 à près de 6 avions assemblés chaque mois d’ici le début 2023.

/// Airbus : livraison du premier A350 achevé en Chine

Airbus Helicopters a enregistré 185 commandes nettes d’hélicoptères (143 en 2020), dont 10 exemplaires de la famille Super Puma, et a livré 194 hélicoptères (169 unités en 2020 à la même période). Son chiffre d’affaires est en progression de 14 % et reflète la hausse des livraisons, notamment celle de la famille Super Puma.

Les prises de commandes d’Airbus Defence and Space représentent une valeur de 10,1 milliards d’euros (8,2 milliards d’euros en 2020 à la même période), alimentée au troisième trimestre par les commandes de 56 C295 par l’Inde, de deux A400M par le Kazakhstan et le renouvellement des contrats de maintenance avec pièces de rechange des flottes d’Eurofighter allemande et espagnole. Le chiffre d’affaires d’Airbus Defence and Space est globalement stable en glissement annuel, avec quatre A400M livrés depuis le début de l’année.

Separateur fin article

/// 1er vol 100% carburant durable pour l’Airbus A319neo équipé de LEAP 

/// Le premier prototype d’aile du futur prend forme chez Airbus

visuel : Airbus et ACTU AERO

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *