A l’occasion de la tournée d’adieu du C160 Transall de l’Armée de l’Air et de l’Espace, nous avons cherché à en savoir plus sur Régis Rocca, créateur de la livrée spéciale qu’arbore actuellement l’appareil. 

Bien connu des passionnés d’avions militaires français, l’auteur de cette livrée spéciale a accepté de répondre à nos questions pour évoquer son parcours et le processus de création qui mène à la mise en peinture.

DERNIEREMINUTE

Graphiste de formation et directeur artistique dans le civil, Régis Rocca est aussi réserviste de la réserve citoyenne au sein de la BA113 de Saint Dizier et a été agréé en 2021 comme peintre de l’air.

Le Capitaine Régis Rocca, alias «Rage», compte aujourd’hui près de 40 livrées spéciales à son actif, créées pour des événements comme l’exercice de l’OTAN Tiger meet, des anniversaires d’escadrons ou encore la décoration des appareils des ambassadeurs de l’Armée de l’Air et de l’Espace que sont la Patrouille de France et le Rafale Solo Display.

Actu-Aero (AA) : Comment en êtes-vous arrivé à réaliser des livrées d’avions?

Régis Rocca (RR) : D’une volonté de mixer ma passion pour l’aviation militaire française et mon métier (qui est aussi ma passion) de graphiste. J’ai découvert que certaines unités peignaient des appareils pour des occasions spécifiques (tiger meet entre autres). En tant que professionnel dans la création graphique, le support même de l’avion (de chasse mais pas que) est incroyable. J’ai donc au culot tenté ma chance et ça a matché !

AA : Quelle est la chronologie entre le moment de la demande et la livraison de l’appareil ?

RR : Disons entre 9 mois et 1 an avant la «révélation» de la livrée. Il y a un gros travail en amont de recherche à partir du brief, de dessins (à la main) puis de finalisation à l’outil informatique. Cette partie prend plusieurs semaines. Suit un dialogue avec le(s) commanditaire(s) pour affiner si besoin certains détails. 

Le projet une fois abouti quitte mes mains pour passer dans les leurs afin d’obtenir l’ensemble des validations hiérarchiques et logistiques. Cette partie prend plusieurs mois. Puis une fois le calendrier final établi, l’équipe constituée et l’appareil et le matériel mis à disposition, commence la peinture. Selon la machine et le travail cela peut prendre de 1 semaine à 1 mois complet.

AA : Travaillez-vous sur papier, ordinateur, maquettes pour vos créations ?

RR :  Les trois ! Papier calque pour toutes les esquisses, au besoin une maquette si l’appareil m’est peu familier et ensuite tout passe sur l’outil informatique (dans mon cas iMac 27″ et Suite Adobe).

AA : Êtes vous totalement libre dans vos créations ou l’Armée vous donne-t-elle des consignes particulières ?

RR : La vraie liberté est de dépasser les contraintes pour en faire des atouts Bien évidemment, j’ai un brief de base pour borner le contexte de la demande, c’est ensuite à moi d’écouter attentivement les attentes et à imaginer comment les traduire de la façon la plus juste mais aussi la plus esthétique. Parfois, les choses sont explicites, parfois c’est plus sommaire mais dans tous les cas, c’est un travail de confiance réalisé en bonne intelligence.

AA : Êtes vous présent au moment de la mise en peinture et y participez vous ? 

RR : Dans la mesure du possible oui, mais la vie (ou les pandémies) fait que ce n’est pas forcément le cas. Si je suis absent, je suis en contact permanent avec l’équipe (whatsapp, skype…). Si je suis présent, mon rôle devient celui de l’assistant du peintre – je réalise toutes les tâches autres que la peinture dont je peux le seconder- mais je ne suis en aucun cas le peintre. Nos rôles sont clairement définis. Ce n’est jamais l’architecte qui monte le mur de la maison. Chacun à son savoir-faire et c’est fondamental.

AA : Dites-nous en un peu plus sur la livrée de ce dernier Transall ?

RR : On m’a dit récemment : «très belle livrée même si c’est une livrée d’adieu»… j’ai répondu que justement c’est parce que c’est une livrée d’adieu que ça doit être très beau. Ce n’est jamais simple de signifier la fin de toute chose. Ici j’ai voulu quelque chose de grandiose, qui marque les esprits. Comme un champion qui prend sa retraite avec le titre et invaincu.J’ai eu la vision de cet écran de fin lors de dessins animés Warner avec son «That’s all folks !» que j’ai transformé en «That’s Transall folks !», une façon de tirer le rideau sans pathos. Puis le jeu graphique des cercles concentriques a fait un écho immédiat pour moi dans l’évocation à la fois de vecteur de rayonnement qu’a été le Transall et bien évidemment sa capacité de projection dont il a démontré son excellence au cours de ces dernières décennies. Le reste a été de mettre le tout en place, c’est là le sel et la magie de la création.

AA : Quel effet cela vous fait de voir l’engouement autour de vos créations et que ressentez-vous en voyant votre œuvre en vrai sur le fuselage d’un avion ? 

RR : Très honnêtement, je suis toujours le premier surpris ! Même après 12 ans et près de 40 livrées. C’est flatteur car si je le fais c’est absolument pas pour mon plaisir personnel mais bien pour les personnes qui gravitent autour de la livrée qu’elles soient internes ou externes à l’Institution. C’est toujours étonnant de voir une de ces livrées en poster dans un atelier sur base ou dans un bureau en Etat-Major. Idem pour les spotters et passionnés qui souvent connaissent bien mieux la machine que moi à force ! 

Pour ce qui est de voir la livrée en vol, c’est incroyable car à la magie de voir un appareil volé – ce qui me fait retomber en enfance systématiquement -, il porte le fruit de mon travail. Et c’est à ce moment là que je sais que le boulot a été (bien) fait.

La rédaction d’ACTU-AERO remercie le Capitaine Régis Rocca pour cet entretien et vous donne rendez-vous pour découvrir sa dernière création, qui sera entièrement dévoilée très prochainement sur les Extra 330 de l’EEVA, l’Équipe de Voltige de l’Armée de l’Air.

Retrouvez dès à présent notre article sur le retrait des C160 Transall français (Ci-dessous)Separateur fin article

/// Le mythique C160 Transall en tournée d’adieu avant sa retraite

visuels : Armée de l’Air (photo en couverture) et ACTU AERO – Tous droits réservés

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

 



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *