Qatar Airways et Airbus sont finalement parvenus à un accord à l’amiable et mutuellement acceptable concernant leur différend juridique à propos de la dégradation de la surface du fuselage et l’immobilisation d’A350, ont fait savoir les deux groupes mercredi 1er février dans un communiqué de presse commun.

La résolution de la querelle qui oppose l’avionneur européen à son client qatari depuis fin 2020 au sujet des défauts de surface et dommages du maillage anti-foudre de certains A350, passera par la réparation des appareils avant leur remise en opération.

DERNIEREMINUTE

Les détails de l’accord, qui ne vaut pas reconnaissance de responsabilité pour l’une ou l’autre des parties, restent confidentiels. Les deux protagonistes vont maintenant procéder à l’abandon de leurs procédures légales respectives, précise encore le communiqué de presse.

Les deux groupes espèrent maintenant « aller de l’avant » pour pouvoir de nouveau travailler ensemble en tant que partenaires.

Le transporteur aérien réclamait à Airbus 600 millions de dollars de dédommagement pour l’immobilisation d’une vingtaine d’A350 affectés par ces dégradations et avait annulé en janvier 2022 un contrat portant sur 50 exemplaires d’A321neo.

/// Airbus réclame 220 millions à Qatar Airways au sujet des A350

De son côté, l’avionneur demandait 220 millions de dollars de dommages et intérêts au titre de deux appareils que Qatar Airways refusait de recevoir.

Separateur fin article

/// Qatar Airways remet en service ses A380 vers Perth en quotidien

visuel : Airbus

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *