/// Le leader Français du drone audiovisuel s’introduit dans le Marché Libre d’Euronext

Après une levée de fonds de 300 000 euros, DRONE VOLT (ex-FPV4ever), principal acteur français dans le domaine des drones civils à usage professionnel, annonce la prochaine inscription de ses titres sur le Marché Libre d’Euronext Paris. Cette première ouverture du capital dote la jeune société innovante de moyens pour accélérer son développement sur un marché en pleine expansion.

Innovation, croissance et rentabilité

Créée en 2011 et présidée par Dimitri Batsis, DRONE VOLT est une société spécialisée dans les drones civils à usage professionnel et se positionne comme un préparateur à valeur ajoutée offrant à ses clients des solutions métiers « clé en main ». Elles comprennent le drone, les accessoires, les nacelles spécifiques, la formation, le matériel pour le transport des drones et équipements, etc. Partenaire global, DRONE VOLT assure également pour ses clients, l’ensemble des démarches administratives (immatriculation) et la maintenance des matériels.

Parmi ses clients, la société compte le DAKAR, FRANCE TELEVISIONS, GEDEON, la Gendarmerie des Transports Aériens (GTA), SPIE, TF1, etc.

DRONE VOLT a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 1,7 million d’euros en progression de +40% sur un an. Les actions seront cotées dès ce matin sur le marché libre d’Euronext Paris (ISIN FR0012649184 / Mnémo MLDRV).

Un marché porteur

DRONE VOLT intervient sur le marché des drones professionnels dont les prix vont de 1 000 à 40 000 euros. Sur ce segment, la Société a jusqu’à présent concentré ses efforts sur les professionnels des médias. En effet, la possibilité d’effectuer des prises de vue entre 10 et 150 mètres au-dessus du sol, ainsi que le faible coût de cette technologie, rendent les drones particulièrement compétitifs face aux hélicoptères.

Depuis, DRONE VOLT développe ses activités pour d’autres applications et notamment:

  • La cartographie aérienne, pour les géomètres experts ou l’optimisation du fonctionnement des carrières ;
  • La sécurité qui concerne aussi bien la surveillance des sites industriels que la sécurité civile (plages, pollutions, incendie, etc.) ;
  • L’inspection d’infrastructures, de bâtiments ou d’ouvrage d’art ;
  • L’environnement (pollution atmosphérique, thermographie de bâtiments, etc.) ;
  • L’agriculture ou la combinaison des drones, de capteurs et d’algorithmes en préconisations agricoles permet de repérer les parcelles touchées par des maladies ou en insuffisance d’eau.

///

Visuel de fond de page : « WMCH Drone » by Clément Bucco-LechatOwn work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Laisser un commentaire