Alors que le démonstrateur A350 XWB prendra dans quelques jours son envol pour le salon aéronautique de Moscou, l’assemblage des ailes du premier Airbus A350-1000 a commencé à Broughton, au nord du Pays de Galles.

Même si les ailes de l’A350-1000 ont la même envergure que celles de l’A350-900 déjà en service, 90% des pièces ont tout de même été modifiés. Le bord de fuite a ainsi été étendu  pour supporter le poids supplémentaire et permettre l’autonomie annoncée.

©Airbus

Avec 32 mètres de long sur six mètres de large, l’aile de l’A350 XWB est aujourd’hui la plus grande pièce unique fabriquée à partir de matériaux composites en fibre de carbone destinés à l’aviation civile. Elles sont conçues et développées à l’usine Airbus de Filton, près de Bristol, où un certain nombre d’autres systèmes sont conçus et testés, comme les systèmes de carburant et le train d’atterrissage.

©Airbus

La conception de l’aile inclut plusieurs nouvelles fonctionnalités concernant le bord d’attaque et les volets pour un meilleur contrôle de l’avion à basse vitesse. Pour améliorer l’efficacité à hautes vitesse, l’A350 XWB peut aussi gérer le déploiement différentiel de ses volets, optimisant ainsi le profil de l’aile et permettant un meilleur contrôle de la charge.

Grâce à ces ailes de hautes performances particulièrement étudiées, l’A350 XWB gagne en rapidité tout en étant plus efficace énergiquement et plus silencieux.

///

Visuels : ©Airbus

Laisser un commentaire