Le constructeur européen Airbus a dépassé ses objectifs pour l’année 2015, atteignant un nouveau record avec la livraison de 635 appareils (491 appareils de la famille A320, 103 A330, 27 A380 et 14 A350 XWB) à 85 clients, dont 10 nouveaux clients. Les livraisons d’appareils Airbus ont affiché en 2015 une hausse pour la 13ème année consécutive, dépassant le record précédent de 629 appareils, enregistré fin 2014.

©Airbus

Airbus a également enregistré 1 036 commandes nettes émanant de 53 clients (dont huit nouveaux clients), comprenant 897 monocouloirs et 139 gros-porteurs. Fin 2015, le carnet de commandes affichait un nouveau record pour l’industrie avec 6 787 appareils représentant une valeur de 996,3 milliards de dollars aux prix catalogue.

“Ces résultats industriels et commerciaux démontrent clairement la résilience continue de la demande mondiale pour nos appareils”, a déclaré Fabrice Brégier, Président et CEO d’Airbus. “En 2015, Airbus a également posé des bases solides pour l’avenir, en augmentant la capacité et le nombre de versions des appareils offerts à nos clients”, a-t-il ajouté.

Globalement, l’année 2015 a été marquée par différentes réalisations d’une importance majeure. Cinq ans seulement après son lancement, l’A320neo a été certifié par les autorités de l’aviation des deux côtés de l’Atlantique. En outre, Airbus a livré 14 A350, tenant ainsi sa promesse faite aux compagnies aériennes, qui bénéficient à présent de l’avion de ligne le plus avancé et rentable au monde. D’importants progrès ont également été réalisés sur la nouvelle version de l’A350, l’A350-1000, dont les composants et structures majeurs commencent à prendre forme sur les différents sites de production. Par ailleurs, la production des éléments destinés au premier A330neo a démarré, avec notamment l’usinage des éléments du mât réacteur et du caisson central de voilure. Et un autre point positif concerne le fleuron d’Airbus A380 qui, 10 ans après son premier vol, a atteint pour la première fois le seuil de rentabilité.

©Airbus

Un autre fait marquant a été bien entendu en septembre l’ouverture officielle de la première usine Airbus aux Etats-Unis à Mobile, Alabama, sur la côte du Golfe du Mexique. D’ici 2018, ce site produira de 40 à 50 appareils de la famille A320 par an. Et de l’autre côté du globe, en Chine, des commandes supplémentaires d’A330 viennent non seulement renforcer notre projet de nouveau centre d’assemblage et de livraison A330 à Tianjin, mais contribuera également à assurer notre transition sans heurt vers l’A330neo.

En outre, Airbus a lancé en 2015 le développement incrémental de trois appareils : la version long-courrier de l’A321neo qui sera parfaitement adapté aux vols transatlantiques, la version ‘Regional’  de  l’A330,  optimisée  pour  accueillir  jusqu’à  400  passagers  sur  des  vols  d’une distance pouvant atteindre 3 000 nm, et la version à très long rayon d’action de l’A350-900, pouvant effectuer 19 heures de vol sans escale.

/// Perspectives pour l’année 2016

L’avionneur européen souhaite poursuivre ses efforts de production en 2016 et table sur la livraison de quelques 650 appareils. Dans ses priorités, Airbus place en tête la livraison du premier A320NEO qui doit intervenir avant la fin du moi de janvier. Pour la famille mono-couloir A320, leader du segment, l’objectif et d’augmenter les capacité de la chaine pour atteindre les 50 appareils livrés par moi dès le début 2017.

Concernant l’A350, Airbus souhaite livrer au moins 50 appareils cette année. De plus, la version A350-1000 devrait faire son apparition dans la ligne d’assemblage finale dans le courant du moi de février avant un premier vol que l’avionneur prévoit avant la fin de l’année 2016.

Enfin, la très attendue version NEO de l’A330, l’A330NEO, entrera en ligne d’assemblage final au quatrième trimestre 2016.

A330-900neo_RR_AIB_02 - web

///

Visuels : ©Airbus

Laisser un commentaire