Le constructeur canadien Bombardier Avions d’affaires a annoncé hier avoir reçu une commande ferme de 20 avions Challenger 350 d’un client qui préfère garder l’anonymat. Au prix catalogue 2016 d’un biréacteur doté de l’équipement standard, la commande ferme est estimée à environ 468 millions €, soit 534 millions $ US.

L’avion Challenger 350 s’appuie sur l’héritage du réputé biréacteur Challenger 300, un avion emblématique de son segment de marché.

« Avec ses performances exceptionnelles et sa fiabilité, le biréacteur Challenger 350 domine le segment des avions superintermédiaires et surclasse constamment tous les avions de sa catégorie – c’est tout simplement l’un des meilleurs avions d’affaires sur le marché », a déclaré David Coleal, président de Bombardier Avions d’affaires.

Le biréacteur Challenger 350 affiche des performances phares dans sa catégorie, et une distance franchissable à pleine charge passagers et carburant pouvant atteindre 3 200 milles marins (5 900 km) qui permet de relier New York à Londres.

AAF /// END

///

visuel : Bombardier BD100 Challenger 350 ‘N501BZ’ par Alan Wilson sous (CC BY-SA 2.0)

Laisser un commentaire