Arianespace et ELV/Avio, ont signé mercredi 27 septembre, le contrat d’engagement par lequel Arianespace commande 10 lanceurs Vega et Vega C au constructeur italien.

Le lanceur Vega C sera plus performante en termes de capacité d’emport de satellites, en masse et en volume et pourra ainsi accomplir une variété encore plus importante de missions, allant des nano satellites aux gros satellites optiques et radars, en étant encore plus compétitive.

Trois de ces premiers lanceurs Vega C sont d’ores et déjà affectés :

  • Deux pour la mise en orbite de la constellation d’Airbus d’observation de la Terre, contrats signés en juin dernier au Bourget à l’occasion du SIAE 2017,
  • Un pour le lancement d’un satellite COSMO-SkyMed de seconde génération construit par Thales Alenia Space pour le compte de l’Agence Spatiale Italienne (ASI) et du Ministère de la Défense Italien.

Les 10 nouveaux lanceurs Vega et Vega C seront opérés à partir de 2019, depuis le Centre spatial guyanais, port spatial de l’Europe.

 

/// COSMO-SkyMed

Construits par Thales Alenia Space en Italie à partir de la plate-forme PRIMA, les satellites COSMO-SkyMed de Seconde Génération [CSG] sont des satellites d’observation de la Terre qui disposent des dernières technologies et solutions d’ingénierie de pointe. Ils sont équipés de senseurs radars à synthèse d’ouverture (SAR) capables de fournir des observations quelles que soient les conditions météorologiques ou de luminosité, de jour comme de nuit.

Les deux lancements seront effectués à partir de 2018 par des lanceurs Soyuz et VEGA C depuis le Centre spatial guyanais. D’une masse au lancement d’environ 2 200 kg, les deux satellites seront positionnés sur une orbite héliosynchrone à 619 km d’altitude.

AAF /// END/// LIVE ACTU [ derniers articles ]

Charger plus d'articles

///

visuels : Arianespace



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *