L’aéroport de Dzaoudzi à Mayotte, département français d’outre-mer et région ultrapériphérique de l’Union européenne, devait trouver les financements pour effectuer les travaux de mise aux normes EASA sous peine de ne pouvoir uniquement accueillir des appareils régionaux turbopropulseurs de type ATR à l’horizon de janvier 2019.

Cette perspective n’aurait à priori pas permis d’obtenir la capacité suffisante pour assurer la desserte et le ravitaillement correct du territoire. Rappelons qu’en 2016 l’aéroport de Mayotte a accueilli 347 644 passagers, soit une hausse de trafic de 5% et que de nombreux efforts sont déployés par les autorités locales pour développer l’industrie du tourisme et faire valoir sur le plan mondial les nombreux atouts de la destination.

Il aura finalement fallu l’intervention et la médiation du SCARA, le Syndicat des Compagnies Aériennes Autonomes, pour débloquer la situation sur l’épineuse question du financement et pour qu’une décision vitale pour l’économie de l’île soit prise. « C’était impossible, nous l’avons fait » déclare Jean-Pierre Bès, secrétaire général du SCARA, qui a trouvé un accord pour rassembler les 13 millions d’euros nécessaires à la mise aux normes de l’aéroport.Ainsi chacune des parties concernées a participé à l’effort de financement en fonction de ses missions respectives : l’État, la Région de Mayotte et le Fonds européen de développement régional (FEDER) ont débloqué des fonds ; EDEIS le gestionnaire de l’aéroport a accepté de revoir à la baisse ses exigences de rentabilité financière ; la DGAC a allongé la période de plan d’investissement tandis que Air Austral et Ewa Air toutes deux membres du SCARA, mais aussi Corsair, ont consenti un effort significatif sur les redevances.

Accueilli favorablement par la population locale qui continuera ainsi de bénéficier de la liaison directe avec la métropole et renforce par ailleurs l’idée défendue par le SCARA selon laquelle les aéroports ne sont pas des infrastructures industrielles classiques. Pour le syndicat professionnel les plateformes aéroportuaires occupent un rôle central dans l’aménagement du territoire et nécessite la participation à leur fonctionnement de l’ensemble des acteurs du transport aérien, pour servir l’intérêt général.

/// Vous ne connaissez pas encore les charmes de Mayottes ? Alors cet article est fait pour vous …

/// Partir à la découverte de Mayotte en Boeing 787 Air Austral

/// visuels : Aéroport et CDT Mayotte

AAF /// END

/// LES DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *