Le lanceur lourd européen affectait hier soir son premier lancement de l’année 2018 pour placer en orbite deux satellites SES-14 et Al Yah 3. Ariane 5 a parfaitement décollé à 19h20 heure de Kourou mais quelques secondes après l’allumage de l’étage supérieur, 9 minutes et 26 secondes après le H0, la deuxième station de télémétrie située à Natal au Brésil n’a pas acquis la télémesure du lanceur.

Cette absence de télémesure a duré jusqu’à la fin de la mission mais malgré tout, la séparation des deux satellites a été confirmée par la suite, ainsi que leur acquisition et leur mise en orbite sur une orbite stable. Dans un communiqué parut dans la nuit du 25 au 26 janvier, Arianespace indique que le contact est établi entre les satellites SES-14 et Al Yah 3 avec leur centre de contrôle respectifs.

Les premières investigations montrent que cette situation résulte d’une déviation de la trajectoire. Arianespace a mis en place une commission d’enquête indépendante en coordination avec l’ESA, présidée par l’Inspecteur Général de l’ESA. Arianespace indique que les campagnes de lancement en cours se poursuivent comme prévu depuis le Centre Spatial Guyanais.

SES et Yahsat ont confirmé l’acquisition des satellites SES-14 et Al Yah 3 qui fonctionnent en orbite de façon nominale malgré la déviation de trajectoire constatée sur le lancement VA241.

/// visuel : Arianespace

AAF /// END

/// LES DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *