La Ministre des Armées françaises Florence Parly a officialisé vendredi 16 mars 2018 le lancement du Plan d’Etude Amont « Man-Machine-Teaming » attribué par la DGA à Dassault Aviation et Thales en début d’année.

Lors de sa visite au siège de Dassault Aviation ce vendredi, la Ministre a pu découvrir quelques-uns des concepts sur lesquels s’appuie le Plan d’Etude Amont « Man-Machine-Teaming » [PEA MMT] qui a pour objectif le développement des technologies d’Intelligence Artificielle de l’aviation de combat du futur. Parmi les applications, le concept de « système aérien cognitif » qui repose sur des fonctions plus autonomes au sein des aéronefs dans une relation Homme/Machine qui maintient en permanence l’humain dans la boucle de décision. Le concept de MMT vise entre autres à définir les cockpits et les systèmes autonomes futurs et faire progresser les technologies innovantes dans le domaine des équipiers Homme et Machine au sein du système aérien cognitif, en particulier dans l’autonomie décisionnelle et le machine learning. De même, il doit également faire avancer les concepts et technologies dans le domaine des capteurs intelligents apprenants. Les résultats du PEA MMT sont attendus courant 2021.

Dassault Rafale

Le PEA MMT a été notifié aux industriels par la DGA en janvier 2018 et se déroulera sur trois ans et impliquera Dassault Aviation pour la partie « système de combat aérien » et Thales pour l’interface Homme/Système et les capteurs. Le PEA conduit par Dassault Aviation et Thales s’appuiera sur un écosystème d’une centaine de start-up, PME, laboratoires et centres de recherche français spécialisés dans l’Intelligence Artificielle, la robotique et les nouvelles interfaces Homme/Machine pour élaborer des algorithmes de très haut niveau et proposer des solutions disruptives.

visuels : R.Khanna-Prade

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

Laisser un commentaire