Depuis 1981, Arianespace a lancé 60% des satellites commerciaux de la région Asie-Pacifique et souhaite poursuivre cette dynamique sur le long terme, avec sur la rampe de lancement sa nouvelle gamme de satellite Vega C et Ariane 6, dont la compétitivité, la polyvalence et la fiabilité répondent parfaitement aux besoins du marché des acteurs de la région. Arianespace sera présente à CommunicAsia 2018, qui se déroule à Singapour du 26 au 28 juin, pour présenter sa gamme de trois lanceurs aux futurs clients.

Après quatre satellites mis en orbite pour des clients de la région en 2017 et le lancement réussi de DSN-1/Superbird-8 le 5 avril 2018 pour SKY Perfect JSAT et le Ministère de la défense japonais, Arianespace compte dans son carnet de commandes cinq autres satellites à lancer entre 2018 et 2020 pour des clients de l’Asie-Pacifique.

/// L’Asie-Pacifique : un passé riche et un avenir prometteur

La région Asie-Pacifique constitue un marché clé pour Arianespace qui a lancé depuis 1981 pas moins de 82 satellites pour le compte de 17 clients issus de 10 pays de la région, soit plus d’un satellite commercial sur deux jusqu’à aujourd’hui. L’entreprise a réussi a s’imposer comme la référence des fournisseurs de services de lancement pour les nouveaux opérateurs de la région. Le carnet de commandes de l’entreprise compte cinq autres satellites pour des opérateurs d’Asie- Pacifique : GEO-KOMPSAT-2A et -2B pour le KARI, JCSAT-17 pour SKY Perfect JSAT, GSAT-11 pour l’agence spatiale indienne ISRO, et BSAT-4b pour B-SAT. Deux autres satellites concernent également la région : Bepi Colombo, mission d’exploration de la planète Mercure, menée par l’ESA en partenariat avec la JAXA, l’agence spatiale japonaise, ainsi qu’Horizons 3e pour Intelsat et SKY Perfect JSAT.

/// Vega C et Ariane 6 sur la rampe de lancement

Depuis le début de l’année 2018, trois lancements ont déjà été réalisés depuis le Centre spatial guyanais : deux avec Ariane 5 et un avec Soyuz. Le second semestre 2018 sera intense avec, très prochainement, trois missions à réaliser en moins de deux mois : le 25 juillet, Ariane 5 emportera quatre nouveaux satellites de la constellation Galileo (ESA pour le compte de la Commission Européenne), suivie par la mission Aeolus (ESA) sur Vega fin août et le lancement de la 100e Ariane 5 début septembre.

lanceur Vega

Arianespace poursuit le développement des futurs lanceurs de sa gamme comme prévu pour un premier lancement planifié fin 2019 avec Vega C et mi-2020 avec Ariane 6. Une étape importante a été franchie le 14 juin 2018 avec la décision des Etats membres de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) de confirmer le financement de la période de transition entre Ariane 5 et Ariane 6. Après la signature en avril et mai dernier d’un contrat pour la mise en orbite avec Ariane 5 en 2020 du satellite BSAT- 4b et de quatre contrats pour le premier vol de démonstration de Vega avec le système Small Spacecraft Mission Service (SSMS), le carnet de commandes d’Arianespace atteint maintenant les 4,7 milliards d’euros. Il se compose de 56 lancements pour 32 clients à 70% commerciaux et 30% institutionnels en nombre de lancements : 16 Ariane 5, 28 Soyuz, dix Vega/Vega C et deux Ariane 6.

visuels : ArianespaceAAF /// END /// LES DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *