La compagnie française était ce lundi 2 juillet sur le tarmac de l’aéroport de Limoges pour recevoir son premier ATR 42 et annoncer le lancement des opérations régulières vers Lyon et ses projets sur la plateforme de Hautes-Vienne.

ATR-42 Chalair

Ce premier ATR 42-320 de 48 sièges qui rejoint la flotte sera basé à Limoges et sera affecté aux lignes régulières entre Limoges et Lyon et liaisons saisonnières vers Ajaccio, Bastia et Nice.

Chalair qui n’opérait jusqu’ici en propre que des avions de 19 places de type Beech 1900D, recevra trois autres appareils de type ATR 42-500 de 50 sièges au cours des prochains mois. Ces avions seront livrés entre décembre 2018 et février 2019 et viendront renforcer la flotte de turbo propulseurs de la compagnie qui ambitionne d’établir une base à Limoges.  De plus, la compagnie étudie la possibilité d’exploiter la ligne Paris-Limoges et serait candidate à l’Offre de Service Publique relative à l’ouverture de cette ligne. « Nous percevons par ailleurs une demande des Régions et des aéroports de taille intermédiaire pour des avions d’une capacité de 50 à 70 sièges. » explique Alain BATTISTI, Président de Chalair Aviation. La compagnie souhaite  se positionner sur ce marché régional pour en devenir le leader dans les années à venir et travaille sur un partenariat fort avec le constructeur ATR. À Limoges, Chalair souhaite aussi établir une base permanente avec 3 appareils, dont un avion de remplacement et surtout y développer une base de maintenance pour les ATR.

Rappelons que Lease Fly, une autre compagnie du Groupe sous pavillon portugais, recevra fin novembre un ATR 72-500 supplémentaire qui viendra s’ajouter aux 3 ATR 42-300 et à l’ATR72-200 qu’elle exploite déjà en Espagne, Portugal et France.

Pour Jérôme GABORY, Vice-Président des Ventes Europe-Russie pour ATR et d’ajouter « Le marché français est capital. (…) L’ATR est un avion d’avenir, notamment parce qu’il est rationnel économiquement et respectueux de l’environnement en raison de sa faible empreinte carbone. C’est sur ce futur que nous nous projetons, avec, je l’espère, l’annonce dans les mois qui viennent d’une deuxième phase d’investissement par Chalair Aviation. » Alors que la compagnie régionale française HOP! semble projeter de retirer progressivement les ATR de sa flotte, le leader mondial des turbo-propulseurs semble avoir trouvé en Chalair un partenaire relais sur le territoire français. Rappelons que la compagnie française Air Caraïbes opère la seconde flotte d’ATR français et la plus moderne avec 4 ATR 72, dont trois -600 qu’elle a reçu l’an dernier et qu’elle exploite aux Antilles sur son réseau inter-îles.

visuels : G.Carré et Chalair 

AAF /// END /// LES DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *