L’appel de fonds lancé vendredi en fin d’après-midi sur le site gofundme a permis à la famille du footballeur argentin de relancer des opérations de recherche privées pour tenter de retrouver le Piper Malibu et ses occupants disparus lundi au-dessus de la Manche. L’information de la reprise « tôt ce samedi matin » des recherches avec deux bateaux a été faite dans la journée sur le site de la collecte et a été confirmée à l’AFP par une proche de la sœur du joueur.

Tracé de l'hélicoptère G-MCGP des gardes côtes britanniques pour rechercher le PA46 N264DB

Tracé du mardi de l’hélicoptère G-MCGP des gardes côtes britanniques pour rechercher le PA46 N264DB

Samedi en début de soirée, plus de 3100 personnes avaient fait un don en ligne en faveur de la reprise des recherches et le montant dépassait les 250.000 euros, sur un objectif de 300.000 euros. « les coûts liés aux recherches étant sujets à des variables (durée, conditions météo, remorquage, etc.) nous espérons ainsi couvrir le maximum des dépenses liées à notre quête. La famille et nous même vous remercions encore une fois pour votre générosité exceptionnelle : joueurs, clubs, staffs et anonymes. » indique la page.

Le Piper Malibu immatriculé N264DB avait décollé de l’aéroport de Nantes à 19h15 en direction de Cardiff et volait initialement à une attitude de 5 000 pieds. Le pilote avait demandé au contrôle aérien de pouvoir descendre et l’appareil évoluait à 2 300 pieds de nuit au-dessus de la Manche avant de disparaitre des radars. Ce type d’appareil n’a pas l’obligation d’être équipé d’enregistreur de vol « boite noire » mais disposait d’un transpondeur dont seul le mode A/C était activé.

Le vol vers le pays de Galles aurait été organisé pour le joueur de football à titre gracieux par Mark McKay, un agent britannique. Le pilote âgé de 59 ans, David Ibbotson, est originaire du Nord de l’Angleterre et ne détenait pas selon les médias britanniques de licence commerciale mais une simple licence de pilote privé. Cette derrière n’autorise pas le pilote au transport de passagers moyennant une rémunération mais elle permet en revanche au pilote de partager les frais du vols avec ses passagers.

L’avion ayant disparu au dessus des eaux internationales, la priorité de l’enquête est laissée à son état d’immatriculation mais les autorités américaines ont annoncé mercredi confier la conduite de l’enquête de sécurité au l’AAIB (Royaume-Uni) par délégation du NTSB.

visuels : James sous (CC BY-SA 2.0) et ADS-B Network

AAF /// END

Charger plus d'articles

 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *