Mercredi 13 janvier, était dévoilée le nom de la joint-venture spécialisée dans la conception, la fabrication et les services de Groupes Auxiliaires de Puissance (Auxiliary Power Units, APU), détenue à parts égales par les deux industriel aéronautiques.

Initium Aerospace doit permettre aux clients de profiter des synergies et savoir faire commun de Safran, l’un des leaders mondiaux de la propulsion et des sous ensembles électrique et hydraulique, et de Boeing pour proposer des APU plus compétitifs, offrant les meilleurs technologies et services associés.

échappement de l'APU d'un Airbus A8

échappement de l’APU d’un Airbus A80 Air France

Dérivé du mot latin « initium » qui signifie « origine » ou « démarrage », Initium Aerospace représente parfaitement le rôle de l’APU (groupe auxiliaire de puissance) qui fournit l’énergie nécessaire pour démarrer les réacteurs et alimenter les systèmes de bord des avions au sol ou en cas d’avarie.

La création d’Initium Aerospace fait suite à l’obtention, en novembre dernier, des approbations des autorités réglementaires et de la concurrence, après la signature d’un accord au mois de juin 2018. L’équipe initiale composée de collaborateurs des deux sociétés est dirigée par Étienne Boisseau, Directeur Général d’Initium Aerospace. Elle est installée à San Diego, en Californie, et travaille à la conception d’un APU de nouvelle génération en collaborant avec les équipes de Boeing et de Safran pour l’ingénierie et la production.

—♦—

visuels : G.Février et R.Khanna-Prade

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *