Comme tous les deux ans Brussels Airport organisait samedi dernier un exercice catastrophe de grande envergure simulant une catastrophe aérienne qui a mobilisé 500 personnes. Supervisé par le Gouverneur de la Province du Brabant flamand, l’exercice répond aux exigences de sécurité imposées par l’EASA aux aéroports européens internationaux.

L'un des 8 Crashtenders

L’un des 8 Crashtenders de Brussels Airport

L’objectif principal de l’exercice était de tester le plan d’urgence et d’intervention (PUI) et de mettre en action les différents intervenants lors d’un exercice grandeur nature. Au total, près de 500 personnes ont été mobilisées, et parmi elles plus de 100 figurants, bénévoles de la Croix-Rouge ou membres du personnel de Brussels Airport, jouant les victimes et les passagers.

L’exercice a cette année simulé une collision sur le tarmac entre un Boeing 737 de la compagnie KetAir avec 81 passagers et 4 membres d’équipage à bord et un bus transportant 36 passagers en route vers leur avion qui a provoqué un incendie à bord de l’avion avec plusieurs personnes blessées et décédées à déplorer nécessitant le déclenchement du plan provincial d’intervention d’urgence.

L’exercice qui aura duré au total 3 heures 30 s’est semble t’il bien déroulé et tous les intervenants ont participés à une séance de débriefing détaillée pour pointer les points essentiels et permettre une éventuelle amélioration des méthodes de travail et de gestion de tels évènements heureusement très rares.

—♦—

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : Brussels Airport


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *